George Washington Papers

To George Washington from G. Legal, 16 December 1793

From G. Legal

Près Charleston, Caroline Du Sud, Middleton Place,1
16. Xbre 1793

Monsieur Le President

C’est parce que Je Suis plein de Confiance dans vos Dispositions a obliger des malheureux, que Je prends La Liberté de m’adresser directement a vous pour un objet dans le quel d’ailleurs votre intervention me sera du plus grand Secour.

Vous avez eu dans la Guerre derniere, au Service des Etats unis, Sous vos ordres, Je ne Sai dans quelle partie de ce continent, un officier nommé Jacques Lemaire, Capitaine a la Suite des Dragons en france, & au quel Les Etats unis ont accordé dans la Suite L’ordre du Cincinnatus, & un grade que Je crois être celuy de Colonel des dits Etats.

Cet officier obtint également une ou plusieurs Concessions (Je crois que c’est deux) d’une assez considerable portion de Terrein, a titre d’Indemnité ou de Récompense de Ses Services; mais Je ne Sai ni le nombre d’acres, ni le lieu ou ils Sont Situés, ni l’époque de la Concession, ni Le Bureau on peut eu avoir été fait L’enrégistrement: Je n’ai eu les titres en ma possession qu’a une époque ou il m’étoit impossible d’y porter assez d’attention, pour que ces circonstances restassent Gravées dans ma mémoire.2

Je suis un Pauvre Saint-Domingois, Comme tant d’autres ruiné par Les Evenements, chargé d’une femme & d’un enfant également malheureux, & finalement Sans moyen quelconque.

Mr Jacques Lemaire est décedé a St Domingue; Je Suis celui qui le represente dans Sa Succession; ma Position cruelle me met dans la necessité de rechercher tous les moyens de la rendre plus Supportable, & elle le Servit en effet Si J’étois mis en possession des Terres accordées au deffunt Lemaire.

Mais dans un Paÿs ou Je ne connois que peu de Personnes & ou Je Suis Très peu Connu, il me Seroit bien difficile de Savoir Comment & a qui m’adresser pour obtenir ce que je demande. Les Bonnes Dispositions des chefs peuvent donc Seules me tirer d’embarras, & Je vous prie d’Etre infiniment Convaincu Monsieur, qu’il m’a falu une grande Confiance dans vos bontés, & L’ignorance de tout autre moyen de Réussite, Pour oser occuper une Seule minute de vos moments précieux.

J’ai perdu par le Concours des Evenements, tous les titres relatifs a ma réclamation, mais Je vais faire L’impossible pour me procurer des Expeditions de ceux qui me donnent des Droits Sur la Succession Lemaire: Le Service essentiel que Je Reclame donc de vous Monsieur, & qui Excitera a Jamais toute ma Reconnoissance, C’est de vous employer assez pour moi, pour me procurer des Expéditions des Concessions accordées a celui que Je represente. J’ai L’Espoir que la Connoissance de toutes les affaires de ce tems, des Bureaux qui ont pu en Connoitre, & peut être quelque Souvenir de cet officier, vous rendront vos obligeantes démarches moins difficiles.3

Recevez de Rechef mes Excuses, & L’assurance du Profond respect avec le quel Je Suis Monsieur Le President Votre Très humble & très obéissant Serviteur

G. Legal

P. S. Mad[am]e Middleton chez la quelle Je passe L’hiver, ayant Su que J’avois L’honneur de vous écrire, me charge de vous offrir, Monsieur, Ses Compliments & L’assurance de Son Respect.4

ALS, DNA: RG 59, Miscellaneous Letters.

1Middleton Place is a plantation on Ashley River Road about fourteen miles northwest of Charleston.

2Jacques Le Maire de Gimel (b. 1749) came to America in 1776 and returned to France in March 1778 as a purchasing agent for Virginia. When he returned to America in late 1779, he was paid for his purchases in severely depreciated currency but also given a grant of 2,000 arpents of land and a brevet commission as lieutenant colonel of dragoons by the state of Virginia (see Thomas Jefferson to Benjamin Harrison, 29 Oct. 1779, Jefferson Papers description begins Julian P. Boyd et al., eds. The Papers of Thomas Jefferson. 40 vols. to date. Princeton, N.J., 1950—. description ends , 3:124; Pennsylvania Packet or the General Advertiser [Philadelphia], 9 Dec. 1779). Le Maire was working with artillery at Boston in 1780 (American Journal and General Advertiser [Providence, R.I.], 17 May 1780), and apparently he later claimed to have been captured three times and imprisoned in Canada (Bodinier, Dictionnaire des officiers de l’armée royale description begins Gilbert Bodinier. Dictionnaire des officiers de l’armée royale qui ont combattu aux Etats-Unis pendant la guerre d’Indépendance, 1776–1783. Vincennes, France, 1982. description ends , 305). For Le Maire’s subsequent efforts to collect from the Virginia legislature, see Le Maire to Jefferson, 12 May 1781, and Jefferson to Benjamin Harrison, c. September 1784, Jefferson Papers description begins Julian P. Boyd et al., eds. The Papers of Thomas Jefferson. 40 vols. to date. Princeton, N.J., 1950—. description ends , 5:639; 7:430–31.

3No reply from GW and no subsequent evidence of Legal’s attempt to obtain the land awarded to Le Maire has been found.

4Legal was referring to Mary Izard Middleton (1747–1814), widow of the former Continental Congress delegate Arthur Middleton (1742–1787).

Index Entries