George Washington Papers

From George Washington to John Hancock, 25 July 1777

To John Hancock

Head Quarters Ramapough [N.J.] July 25th 1777

Sir,

I have the honor to inclose you a couple of letters which Monsieur Davout the bearer of this delivered me in his behalf.1 You will perceive by them that he is desirous of entering into our service, and what his pretensions have been in his own Country. I have referred him to Congress to determine on what footing he is to stand with us. He requests me to mention that he would be glad of decision; and to be informed at once what can be done—whether he can be employed or not and in what capacity. I have the honor to be With great respect Sir Your most Obedt servant

Go: Washington

LS, in Alexander Hamilton’s writing, DNA:PCC, item 152; copy, DNA:PCC, item 169. This letter and its enclosures were read by Congress on 31 July and referred to the committee on foreign applications (JCC description begins Worthington Chauncey Ford et al., eds. Journals of the Continental Congress, 1774-1789. 34 vols. Washington, D.C., 1904–37. description ends , 8:593). The LS is addressed to Hancock at Philadelphia “per Favour of Monsr Davout.”

1These two letters, both of which are written in French and are in DNA:PCC, item 152, concern Nicolas d’Avaux’s desire to join the cavalry of the Continental army. The first, Pierre Penet’s letter to GW from Nantes, France, of 14 May 1777, reads: “Mr Davout. qui aurat lhonneur. de vous remettre la presante est un Capt. Ete major des Carabiniers de fransce un trés bon gentilhomme aÿant fais toutes la derniere guerre remplis de meritté et de Connoisansce et aÿant en partie traissé toutes la Cavalerie de fransce Scest un des meilieur Equiers et qui Serat en même de formmer vos regiments que vous venés d’etablir nouvellement j’ai crus mon Général devoir vous adresser cet officier pouvant vous aitre trés utille il ne demande aucun Grade Seulement qu’il vous plaise lui donner les moÿens a Ce faire connoitre il a avec lui toutes Ses Commitions et brevets de la Cour je ne doute nullement quaÿant le bonheure de Servir Sous vos ordres il ne parvienne a meritter vos faveurs et la Gloiré quil meritte.”

The second letter was written by d’Avaux to the Continental Congress and is undated: “M. D’Avout capitaine au corps des carabiniers de france à L’honneur de représenter à Messieurs les membres du congrés qu’il a été envoyé à Philadelphia par Mr Pénet chargé des affaires des américains à Nantes; lequel luy a remis plusieurs Lettres pour différents membres du congrés, une pour M. le général von acheuston Et une autre pour M. le Major général miflin ces Lettres annoncent que le dit sieur D’Avout Est munis de tous les Brevets du Roy qui constatent Les Services, il les a remis à M. Lovell qui les luÿ a remis après les avoir examinés: cet officier demande de lemplois dans l’armée américaine; il avance qu’il a Servis toute la guerre derniere Savoie dépuis 1756 jusqu’en 1759 au corps de la légion royale Et dépuis cette année jùsqu’en 1777 au corps des carabiniers dont il Est absent du 1er may de la présente qu’il s’est mis En marche pour l’amérique, le dit officier à été chargé Sous les ordres du Baron de Liveron Brigadier des armées du Roy de L’nistruction de toute la Cavalerie françoise l’Espace de quatre ans à Raison de quatre officiers Et 32 cavaliers par Régiments il y a En france 31 Régiment de Cavalerie a part du corps des carabiniers 1560 hommes. je prie Messieurs les Membres du congrêts Si ce que je leurs avance peut leurs convenir de me donner une prompte réponse les assurant qu’une Tente luÿ Sera plus agréable que le pavet de philadelphia.”

Index Entries