Thomas Jefferson Papers

From Thomas Jefferson to De Langeac, 15 February 1789

To De Langeac

à Paris ce 15me. Fev. 1789.

Je n’ai aucune difficulté, Monsieur le comte, à vous confier la copie de la sentence qui m’a eté remise parce que c’est une acte publique. Je doute seulement si je dois faire de la lettre du Commissaire une usage que peutetre il n’a pas attendu. Je vous la remets donc pour en prendre copie si vous voulez, en vous priant de n’en faire rien qui pourroit me compromettre avec Monsieur Coulon. Vous aurez la bonté de me la renvoyer, copie faite. Je suis bien loin, Monsieur le comte, de desirer d’avoir a faire avec les officiers de la justice, ou telle autre personne que ce soit. Entre eux et vous je n’ai point de difficulté à opter. Il m’est beaucoup plus simple et beaucoup plus agréable de n’avoir à faire qu’à vous seul. Et vous avez vu que jusqu’ici j’ai evité de faire des paimens à personne qu’à vous. Je vous donnerai toujours assurement les memes preferences autant qu’il me sera permis. J’ai l’honneur d’etre avec beaucoup d’attachement, Monsieur le comte, votre tres humble et tres obeissant serviteur,

Th: Jefferson

PrC (DLC). Coulon’s letter, which TJ enclosed, may have been returned as requested in De Langeac’s response, 22 Feb. 1789, but both that letter and Coulon’s are missing. So also is De Langeac’s of this date, to which the present is a response. Both of De Langeac’s letters are recorded in SJL, that of 22 Feb. as having been received the following day. The missing letters from the landlord evidently agreed to the terms stipulated by TJ (see TJ to Short, 28 Feb. 1789; an entry in Account Book, 14 Apr. 1789 refers to the new lease and confirms the rental at TJ’s figure of 6,000livre tournois). The new lease was executed on 30 Mch. 1789 and is printed above as an addendum to the original lease of 5 Sep. 1785; see Vol. 8:487.

Index Entries