George Washington Papers

To George Washington from Clement Gosselin, January 1781

c. January 1781

Reponse des observation que Jai Fait en Canada Par ordre De Son Exelence Seavoir

l. Le nombre des trouppes en Canada [SCs.]

Ils Sont au nombre de dishuit Cens hommes de trouppes anglaise et aus environ de douze Cens de trouppes allemande et douze Cens toré le tout Se monte a 4200

donc il y en a huit Cent qui Sont pour garder la pointe de Levis et deus milles dans la ville de Quebec et le Reste Sont pour garder depuis Quebec Jusqu’a Lisle aux noix.

donc les dittes Trouppes, Sont commandées, par Le Géneral haldman Commandant en Chef en Canada, et par le Brigadier General Macklinne, et Deus Regts Sont Commandée, un par Le Colonel Cambel, et l’autre par, Le Colonel Bernard.

La quantité des Regiments et leurs noms est si difficille a Seavoir quil est tres Rare celuy qui le puis Savoir aujuste.

L’opinion que l’on a des Généraux en Canada est tres avantageuse pour nous, Car la Major partie du peuple Connoisse Tres bien, que tous les movais traittement quil leurs font tous les Jours, ne pourar finir par la Suitte qu’a une tres movaise fin.

A Québec

2. Ils ont Fait un Souterrain dans la basse ville donc il est tres difficille de Seavoir la Longueur, vue que depuis deus mois, Il n’y peut entrer qui que Ce soit, que des gens conue pour leurs propres Intérest, donc la plus forte idée des derniers qui ont vue Ces treveaux Gens de probitée et Connoissant, descrit que Ces ouvrages pouroit Servir de mine pour faire sôter Laville de Québec, aucas quil Se trouvassent trop Gênée par L’ennemis, et S’enfuir de Laville en batiment S’il leurs étoit possible de passer Cest la le bruit Sourd qui couroit dans le tempt a Quebec.

Deplus ils ont Fait une Cloture de pieux de palissades, depuis, La butte a neveu et ont Renfermée Ce terrain jus qu’au porte de Laville qui Sétend aus environ d’une demis lieu de terrain de Long Sur trois quar de Largeur, et y ont joint un Retranchement de Fassine et de terrasse, avec quelque piesse de Canon quils ont posé en different endroit, et n’ont nullement fait aucunne autres ouvrage et fortifications en massonerie, que Celle qui étoit faitte avant la Guere presente.

a la pointe Levis

ils ont un Fort entouré de pieus et de batterie et de chevaus de [Frise] avec une grande force Soit disant par des Gens Solide et que l’on puit Croire, et ont Desertée Le bois une demie lieu a laronde afin de n’estre point Surpris, et par Ce moyen Se deffendre avec plus d’aisance et ont fait aussi un souterrain dans leurs forteresse de même qu’a Quebec Chose Certainne.

3. Les Ressources du paÿs pour nourir un armée Considérable, Le Gouvernement de Quebec et Celuy des trois Riviere Sont cette année tres abondant en [blai], pois, orges, avoine ainsi du Reste, Car les habitans m’ont assuré que de long temt il n’avoit vue une si belle Recolte, et que par Consequent, quil Seroit, dans le cas, de donner une Grande aide a une armée qui viendroit pour Les tirer d’esclavage, pourvue quelL’on Les fit avertir assez a temt, et auparavant Que l’anglais ne fissent Ses Levées, et q’alors étant avertis, quil Feroit en Sorte de tous Concevoir pour notre armée.

D’un autre Côté les Bestiaux y paroisse assez commun, de méme que Les Cheveaux, Charêtte, et autre voiturre necessaire, a une armée qui Iroit avec bonne apparence de Reussir.

Les Fourages dans Le Gouvernement des trois Riviere y est un peu Rare, mais, dans Celuy de Quebec Il y est un peu plus abbondant.

pour le prix de chaque denrées Il est tres difficile de Le pouvoir dire, dans cette Saison icis, vue que tous les Jours Cela Change de prix jusqu’a un Certain temt.

4. pour le Moüillage des vesseaux et Leurs Seureté dans le Fleuve St Laurent.

Dans la Riviere de la chaudiere il en pouroit moüiller quatres et hyverner a tres Grande Seuretée De 70 et 76 piesse, au Sagné des autres de 74 et de 76 piesse de Canon au sept isles il en pouroit hyverner Cent De toutte espesse tant Gros que petit et le debarquement des trouppes le plus facilles Seroit a kamourasqua, a la pointe de St Rock, au Cap St ignace et a bertié et les batterie de Canon pouroit estre posté a chaque place ou seroit les batiment pour faire leurs propre deffense.

5. La disposition Des habitans du Canada pour les français et les americains est tres bonne dans la Major partie, il desire plus que Jamais leurs delivrance et L’avenue de l’armée Pour se Jetter entre Ses bras

mais le petit nombre de Ceus qui ont prie partie pour l’anglois disent pour Raison quil ne veulent nullement Soutenir Les Intérest du Roy de france parce quil les a embandonné.

mais quoique l’armée pouroit peut estre penetrer en Canada, avec quelque François qui pouroit avoir été Rejetté de La françe, et Se Sont Mêlé parmit Ces Rebelles ne Seachant ou aller voudroit pour Se Retablire, faire croire au peuple que La france Soutient le Rebelles, C’est Ce quil ne veulent pas Croire, et Croye que Si L’amerique et La françe Puisse Conquerir Le paÿs quil ne peuvent estre que bien venue, d’autant plus quil Soutiennent Les Intérest d’une Couronne.

alors Ces principes icis, Sorte et Sont Soutenu, de la boutique de quelque prestres qui les maintiennent dans Ces Sentiment depuis le Commencement de Cette Guere.

Mais d’autres qui ont été plus Sage, a la vue des declarations de Monsieur le Comte destin, Se Sont join[y] avec Ceus qui Soutienent Les Interest de L’amerique, et Ces deClarations, Leurs ont Servie comme de Rampart pour Soutenir les adversitées Les plus Grandes de la part des Genéraux qu’ainsi de tous Ceux qui Soutiennent pour L’anglais.

6. Les Militiens du Canada sont en tres bonne disposition pour le Soutien De L’amerique au Reserve de quelqu’un Comme j’ai dit Ci dessus qui Sont pour L’anglois, mais le nombre en est tres petit.

La Façon de Ramener Les Sauvages pour nous Ce Seroit de leurs envoyer un Expres, pour leurs porter deux Collier de pays et une branche qui font trois, avec les armes Duroy de France, pour Reconnoissance de leurs perres, qui disent avoir perdue, et en estre embandonné pour Jamais.

L’on pense en Canada quil Seroit bien a propos d’envoyer a Ce sujêt, Le nommé jean vincent, huron de nation, et héritier du titre des premier Chef des villages Sauvages du Canada, qui y a fait plusieurs voyages avec moy, pour Les intelligences les plus Risquables, et qui a toujours fait voir Son Zele, Son Courage et Sa fidélitée au Service du Continent demême, que dans le tempt que Le Général Montgomery, a été pour prendre Le paÿs, C’est luy qui a opposée Les nation de Se mettre avec L’anglois, et a beaucoup favorisé l’armée americainne par Ses Conseilles, de La façon d’entrer au paÿs et de parvenir a prendre le fort St jean.

C’est Ce quil Seroit encore dans le Cas de faire S’il etoit employé a Ce Sujet, Car tous les Canadiens et autres Sauva[ges] ont une tres Grande Confience en luy

Le plus Soumis [De] vos Serviteur

Clemnt Gosselin Capt.

[Athanas]

[Boudrau] témoins en Canada

DLC: Papers of George Washington.

Index Entries