George Washington Papers

To George Washington from Louis-René Magdelain Latouche, comte de La Touche-Tréville, 10 June 1780

a Bord de l hermione en Rade de newport Rhodeisland le 10 juin 1780

Monsieur

Je ne puis exprimer a votre excellence combien jai été sensible a la lettre tres honnete dont elle a bien voulu accompagner le paquet de Monsieur le marquis de la fayette qu’elle a eu la bonté de me faire passer. l’opinion que votre excellence a daigné prendre de moi m est trop flatteuse pour que je ne cherche pas toutes les occasions de m en rendre digne. j’aurais souhaitté que des coups plus heureux dans le combat que je viens de soutenir et dont je pense que Monsieur le marquis de la fayette aura communiqué le detail a votre excellence, on [eussent] mis a meme d obtenir un Succes complet. jai au moins la satisfaction d’avoir vu mon ennemi se refuser a un segond engagement—et l’indifference avec laquelle il m a laissé poursuivre jusques sous la terre. une de des découvertes m’assure que cette fregate a ete plus maltraitée que la mienne dans le corps du vaisseau: comme je l’étais plus qu’elle dans mes manoeüvres hautes font [me porte] a croire qu’elle etait sortie de new york dans l’intention de me combattre. je pense qu elle s’etait munie a cet effet d’un renfort de troupes. je lai juge ainsi par sa nombreuse mousquetaire. ce Supplement de forces n’aura Servi qu’a lui faire perdre plus de monde mais je connais trop bien la jactance anglaise pour ne pas etre assurre d’avance qu’elle dissimulera sa perte c’est un art que nous ignorons en france. ma [repplique] est toute prîte et je prends la liberté de la soumettre au jugement de votre excellence. Si vous avez perdu moins de monde que moi et que vous ayès ete moins maltraite ècrirai je au capitaine de cette fregate quelle raison aves vous eu de ne pas continuer le combat voyant l’etat de deg[ragement] ou j etais. l’impossibilité physique ou je me trouvais de manoeuvrer et de suivre une autre route que celle du venr arriere tandis que votre situation vous a permis de proffitter de L’avantage du venr pour vous èloigner. vous manquès donc [vu] de Sincerité en n’accusant pa[vrai] la perte que vous aves éprouvé ou d’energie si ayant perdu peu de monde vous n’avez pas continué le combat avec les avantages que les hasards des coups vous avait donné sur moi.

j’avais le projet en me rendant dans la delaware d’aller au quartier general de votre excellence pour l assurer de tous le sentiment que ses hautes vertus m’ont inspiré depuis long tems pour elle. je fais de voeux pour que les circonstances me [servent] asses bien pour me mettre a portèe de vous assurer du profond respect avec lequel je suis de votre excellence le tres humble et tres obeissant Serviteur.

Latouche

DLC: Papers of George Washington.

Index Entries