Thomas Jefferson Papers

To Thomas Jefferson from Czar of Russia Alexander I, 7 November 1804

à St. Petersbourg
ce 7 Novembre 1804.

Monsieur

J’ai vû avec plaisir par Votre lettre du 15 Juin passé la justice que Vous rendez aux sentimens qui m’engagèrent à interposer mes bons offices pour la restitution de la frégatte américaine, échouée sur les côtes de Tripoli et il m’a été particulièrement agréable en donnant à une Nation respectable cette marque de ma Considération, d’avoir pû contribuer à Votre satisfaction personnelle.

Je désire que ce témoignage non équivoque de mes bonnes Dispositions serve à augmenter les relations commerciales qui commencent à s’établir entre les deux Pays: il doit être pour Vos concitoyens un gage de l’hospitalité, de la protection & des prérogatives dont ils jouiront toujours dans mes Etats. Je partage Votre opinion sur un acte qui ne sauroit rien y ajouter & je compte d’autant plus sur la reciprocité de la part du Gouvernement des Etats unis envers mes sujets, que sa sagesse ne me laisse aucun doute sur la sincérité des assurances que Vous me donnez à cet égard. De tout temps j’ai nourri une haute Estime pour Votre Nation qui a sû faire de son indépendance l’emploi le plus noble, en se donnant une Constitution libre & sage qui assure le bonheur de tous & d’un chacun.

Extrêmement sensible à l’intérêt que Vous me témoignez prendre au bien être & à la prospérité de la russie, je crois ne pouvoir mieux exprimer combien mes sentimens envers les Etats Unis sont reciproques sous ce rapport, qu’en fesant des voeux pour qu’ils conservent longtemps à la tête de leur administration un Chef aussi vertueux qu’éclairé.

C’est avec un vrai plaisir, Monsieur, que je me trouve avoir l’occasion de Vous assurer de ma considération toute particulière. Sur ce Je prie Dieu qu’il Vous ait en sa sainte & digne garde.

Alexandre

NNPM.

Index Entries