Adams Papers

To John Adams from Jean Luzac, 26 August 1788

Leyde le 26. Août 1788.

Monsieur,

C’est avec la plus vive satisfaction, que j’ai appris votre heureux retour dans votre Patrie. Puissiez-vous, Monsieur, au milieu de Concitoyens, devenus libres par vos efforts & par ceux de vos illustres Co-opérateurs, vertueux & par conséquent dignes de la Liberté par votre exemple;— puissiez-vous, Monsieur, au milieu de Concitoyens, qui vous imitent & vous aiment, jouïr longtems du fruit de vos travaux & voir passer la gloire, que vous avez acquise à si juste titre, a des Fils, à des Neveux, qui vous ressemblent. Les sentimens, que le Peuple de Boston a fait éclater à votre arrivée; la réception, que vous a faite l’Assemblée Provinciale,— me paroissent garantir leur reconnoissance pour l’avenir. Pour moi, Monsieur, je compterai toujours au nombre des circonstances heureuses de ma vie celle de vous avoir connu, d’avoir été honoré de votre amitié, & d’en tenir le témoignage irréfragable de votre main. Conservez-moi, Monsieur, cette bienveillance; & permettez, que j’en sollicite de tems en tems la preuve par votre Correspondance. Moins favorisé du Ciel, c’est-a-dire, vivant parmi un Peuple, dont les principes en général sont si fort au-dessous de ceux que vous avez mis en pratique, je me console souvent en me rappellant, que ma façon de penser, au milieu de ces troubles, n’a point différé de la vôtre; & que, si mes voeux n’ont pas été exaucés, du moins je n’ai point contribué, ni d’un côté ni de l’autre, à perdre ma Patrie, & à la jetter dans un abîme, dont elle ne se retirera jamais.

Je vous prie, Monsieur, de présenter mes devoirs à Madame votre Epouse, ainsi que mes très-sincères complimens à Mrs: vos Fils & à Mr. Thaxter, & d’agréer les assurances des sentimens les plus respectueux & les plus invariables, avec lesquels j’ai l’honneur d’être, / Monsieur, / de Votre Excellence, / Le très-humble & tres- / obéissant serviteur,

J: Luzac

MHi: Adams Papers.

Index Entries