Adams Papers

To John Adams from Antoine Marie Cerisier, 29 May 1787

De Leyde ce 29 Mai 1787

Monsieur.

Je ne faisois que de sortir de la Maison Lors que Votre Excellence a bien voulu se donner la peine de passer,: & [n’etant] revenu que fort tard dans la nuit, je m’étois rendu vers les neuf heures du matin à son auberge, lors qu’à mon grand regret j’ai appris son depart pour Amsterdam. J’ai été d’autant plus mortifié de ces contre-tems, que je me faisois un plaisir de vous souhaiter la bien-venue, de vous renouveller les temoignages de mon respectueux souvenir & de vous remercier du cadeau que vous m’avez fait, en me faisant parvenir La Defense des Constitutions de l’Amerique. Je me proposois en meme tems de vous communiquer quelques observations, que m’a fait naitre cet ouvrage, que jai lu & relu, & que je regarde comme le Breviare des veritables principes Republicains, compatibles avec la nature de la Societé & avec la liberté, la santé & le bon ordre. Il m’a d’autant plus satisfait, que j’y’ ai trouvé beaucoup de reflexions qui quadroient avec les miennes. Je n’avois à vous reprocher que le peu que vous avez dit de ce Pays-ci, lorsqu’il vous offroit le champ le plus vaste, pour la confirmation, & le développement de vos principes. J’ai fait quelques notes à ce sujet que je me propose de vous communiquer. Jespere que vous resterez encore quelques jours dans nos Provinces & que soit ici soit à la Haye, je pourrois vous temoigner de crue voix la profonde vénération avec laquelle je suis / Monsieur / Votre très humble / & très obeissant / serviteur.

A. M. Cerisier

MHi: Adams Papers.

Index Entries