Adams Papers

To John Adams from Marie-Joseph-Paul-Yves-Roch-Gilbert du Motier, marquis de Lafayette, 7 February 1787

Paris le 7 février 1787.

J’ai Recu, monsieur, avec bien de la reconnoissance les detaïls que vous avés la Bonté de m’envoïer; ils sont alarmans meme pour ceux qui connoissent l’amerique; ils ne peuvent que paroitre encore plus dangereux à ceux qui ne la connoissent pas; on nous dit qui la tempéte s’est appaisée; puissent les Sages mesure que prendront le Congrès, les etats, et la convention de philadelphie retablir la confiance, et la tranquillité! Les dispositions de la lettre de M. de Calonne à M. jefferson, les demarches que nous faisons pour la franchise d’Honfleur, quelques projets que nous avons pour le debit des ris de Caroline, et l’entrepót à donner à l’amerique du Commerce de nismes avec les espagnols qui ont ruiné les habitans de cette ville par leur prohibitions, voilà des moïens d’etablir dans les etats unis un port de commerce et de circulation. Encouragés le gouvernement par vos depéches: il ne doit s’arréter, ce me semble, que lorsquë par toutes les faveurs possible il aura procuré à la France le debit ou l’entrepot de toutes les productions Americaines, et si le soleïl des etats unis s’obscurcit pendant quelque tems, il ne paroitra que plus brillant en sortant du nuage puisqu’il s’avance toujours vers son meridien.

Le traité de commerce de la France avec la Russie est Signé ; le Ministre Anglais a été moins Heureux que Segur, et le voyage de Recton va renvoïer bien loin le traité des anglais. j’avois du y joindre l’imperatrice à Kiev, mais l’assemblée des Notables me retient ici, peut étre pour longtems. elle est différé par la maladie de Mr. de vergennes qui m’inquiete et par celle du garde des sceaux, et de M. de Calonne lui méme qui ne sont pas aussi considerables. j’espere Beaucoup de Cette assemblée qui fait bien de l’Honneur au Roy et à son ministre; le clel Franks vous remettre un petit imprimé qui n’est interessant que par la liste qui est au bas. j’aurai soin de vous faire avoir des nouvelles de la tenüe dont l’ouverture sera, je crois, le quatorze. les affaires de Hollande ne s’arrangent pas encore; celles du Capitain Pacha en Egipte ne vont pas aussi bien qu’on l’avoit cru. il n’y a point encore de mouvement dans le corps diplomatique parce que Mr. [d’adttemar] est le nommé en Angletere. donnés moi, je vous prie, de vos nouvelles et des nouvelles publiques; les gazettes que vous adressés à M. Cadran <> directeur des fermes au Havre seront recuës avec reconnoissance. agréez je vous prie, mes vœux bien sinceres pour votre bonheur, et l’assurance de l’attachement avec lequel j’ai l’Honneur detre, votre très Humble et obeïssant serviteur

Lafayette

ou en est M. l’enfant de ses affaires?

MH: Autograph File.

Index Entries