Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Volume="Franklin-01-27"
sorted by: editorial placement

To Benjamin Franklin from Claude Mammès Pahin Champlain de La Blancherie, 2 July 1778

From Claude Mammès Pahin Champlain de La Blancherie1

ALS: University of Pennsylvania Library

A l’ancien college de Bayeux rue de la Harpe
le 2 juillet 1778

Monsieur le Docteur,

Je me serois mal expliqué, si vous aviez compris que je vous eusse prié de me servir de caution pour une somme quelconque empruntée pour me procurer un logement. J’avois seulement imaginé que, par l’interêt qu’on doit prendre à votre recommandation, M. de Chaumont auroit pu donner les mains à aider un établissement qui a mérité votre approbation, en m’avançant quelque argent.2 Je pouvois l’espérer d’autant mieux qu’il est aisé de voir, que les dépenses seront toujours bien au dessous de la recette, que cela n’est pas dans ce moment, parcequ’il faut un commencement à tout. Quelque confiance que je doive avoir en l’honneur de votre protection, je sais trop ce qui vous est dû pour manquer de discrétion envers vous. Je vous prie de m’excuser, si j’ai laissé sur cela quelque équivoque. Je n’ai mis aucune borne à ma confiance en vous. J’ai déposé mes peines dans votre sein et je vous ai la plus grande obligation de la franchise avec laquelle vous avez bien voulu me répondre, et je me félicite également d’avoir reçu des témoignages de votre protection et de votre estime. Il est vrai que si quelque chose eût pu me flatter c’eût été de pouvoir annoncer dans toute l’Europe, que le Législateur des Américains, étoit encore en france le bienfaiteur des Etrangers, des gens de lettres et des Artistes et c’étoit là véritablement la gloire que j’allois solliciter de vous. Je suis avec un tres profond respect, Monsieur le Docteur, Votre tres humble et tres obéissant serviteur

La Blancherie

Notation: La Blancherie 2. Juillet 1778.

1For this enterprising young Frenchman, see XXVI, 379–80.

2The quarters in the Collège de Bayeux that he used for his weekly gathering were extremely cramped: ibid., p. 536 n. Moving to the new ones would be expensive, and he had clearly asked BF, orally or in a missing letter, to intercede with Chaumont for a loan. Whether it was forthcoming we do not know, but a month later Elie de Beaumont made the move possible: see La Blancherie’s letter of Aug. 5. The move to the rue de Tournon was announced in the Oct. 16 issue of the Jour. de Paris.

Index Entries