Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Recipient="Franklin, Benjamin" AND Period="Revolutionary War"
sorted by: date (descending)

To Benjamin Franklin from Cambray, 28 August 1783

From Cambray

ALS: American Philosophical Society

Paris ce 28 Août 1783

Monsieur

J’ay l’honneur de Vous écrire pour le même sujet qui fit une partie de notre entretien il y a deux jours. Je suis très occupé d’obtenir de l’avancement de la Cour; Mr. le Marechal de Segur est on ne peut pas mieux disposé en ma faveur; j’ay réussy particulierement à mettre Mr. le Cte. de Vergennes dans mes interêts, je dois lui être présenté par Mr. le Mis. de la Fayette. Vous seul êtes dans le cas de mettre la derniere main à cet ouvrage. Vous connoissés avec quel Zele j’ay servy les Etats Unis, vous avés lu tous les témoignages flatteurs que j’ay rapportes du Congrès, des Legislatures des deux Carolines, du Général Washington, et du General Lincoln, et particulierement les résolutions par lesquelles il m’a été décerné une medaille portant des Inscriptions on ne peut pas plus flatteuses, par l’Assemblée de la Caroline du Sud, pour avoir été l’instrument de la sureté de Charlestown dans la premiere invasion des Anglois.9

Je reclame à cette heure votre témoignage dans une lettre que je Vous prie de vouloir bien m’envoyer pour Mr. le Comte de Vergennes; mon Memoire lui a été présenté hier; ainsy je ne pourray pas le faire apostiller par Vous comme nous en étions convenus; Votre lettre sera suffisante. Je demande que Vous me rendiés justice, et comme votre lettre va être préponderante, puisque mes services ont eu le bonheur d’être approuvés par les Etats Unis, j’espere que Vous voudrés bien ne pas menager les expressions favorables à mes interêts.

Je remettrois sous vos yeux tout ce que Vous avés déjà lu à mon arrivée, si mes papiers n’étoient point entre les mains de Mr. le Duc de la Rochefoucault, qui ne doit me les rendre que la semaine prochaine.

J’attends de Vous, Monsieur, cette marque de bonté que je reclame dans cette lettre comme une recompense de mes services en Amerique par les effets qu’elle doit produire. J’espere qu’en mème tems vous voudrés bien m’informer de l’état de votre santé, et être persuadé du très profond respect avec lequel je suis Monsieur Votre trés humble et tres obéissant serviteur

Le Chevr. DE Cambray/.

Hotel de Villers rue St. Pierre quartier Montmartre

P.S. Je vous prie de vouloir bien mentionner que j’ay le brevet de Colonel au service des Etats Unis./.1

S. E. Mr. Franklin Ministre Plenipotentiaire des Etats Unis.

Notation: Le Chevr. de Cambray 28 Août 1783.—

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

9Cambray was awarded a gold medal by the state of South Carolina for his service during the defense of Charleston. The documents he describes here, including Washington’s certificate of October, 1782, and the testimonial by Benjamin Lincoln, were translated into French and published in the Mercure de France (Jour. politique de Bruxelles), Nov. 22, 1783.

1Congress promoted Cambray to the rank of colonel on May 2. He was honorably discharged from service on Nov. 15 and remained in France: JCC, XXIV, 324; Lasseray, Les Français, I, 140.

Index Entries