You
have
selected

  • Author

    • Barbeu-Dubourg, Jacques
  • Recipient

    • Franklin, Benjamin
  • Period

    • Revolutionary War

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Barbeu-Dubourg, Jacques" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Period="Revolutionary War"
Results 1-46 of 46 sorted by date (descending)
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
AD : American Philosophical Society M. D. propose a Messieurs F. D. et L. de leur faire des avances soit de draps, soit de fusils (du modele de 1763, controllés et tirés des propres magazins du Roy) pour la valeur de trois cent mille livres tournois, a condition que ces Messieurs lui fourniront en retour des tabacs de Virginie et de Mariland pour pareille somme, bien entendu que les achats...
ALS : American Philosophical Society Vous etes prié de vous souvenir que vous avez promis d’aller apresdemain (29e. 7bre.) chez M Cochin a Chatillon, et meme de tres bonne heure pour raison. Neuf heures n’est pas trop matin. Si vous avez la bonté de me prendre en passant, je me tiendrai prêt pour cette heure. Autre chose. Un jeune homme de 16 ans, fils d’une des bonnes amies de Madame de...
ALS : American Philosophical Society I am appointed by Mr. Cochin, an old friend of mine, to invït your Excellency at his garden, that is renowned for the most curious and uncommon plants, at Châtillon distant about four miles from that city, to dine with him, the wednesday 22th, or thursday 23th. of this month; or any other same day of the following weeks, at your pleasure. It should be...
ALS : American Philosophical Society I tank you heartily for your gracious answer. I will address the person to our friend M Grand, and am in some hope the can easily concord together. In the meantime I recommand to your favour and benevolence M Gregoire, who desire to be if not Consul at less reputed friend, correspondent, and in howsoever degree intrusted by the Americans. I am with the...
ALS : American Philosophical Society Entre nous cecy, s’il vous plait; c’est a dire le secret, et prompte reponse. Il paroit que votre projet d’emprunt (par le moyen de M Grand et de M Le Pot d’Auteuil) n’a pas reüssi. Quelquun de ma connoissance croit qu’il est possible de le faire reussir en s’y prenant d’une certaine façon qu’il vous communiqueroit, et qu’il pense qui ne sauroit vous...
ALS : American Philosophical Society A la requisition de M de La Lande qui part aujourd’huy pour la Bresse, j’implore de nouveau vos bontés et votre protection pour le sr. des Raggi qui a deja eu l’honneur de vous voir. Il a grande impatience de partir pour combattre sur la mer les ennemis des 13 etats, et servir ensuite sur terre cette nouvelle patrie, dès qu’il y sera adopté sous vos...
ALS : American Philosophical Society Permettés moi de vous presenter m. des raggi, homme de merite et de talent, qui voudroit passer dans les etats unis, non pas comme un homme embarrassé de sa personne, mais comme pouvant y former un etablissement avantageux même au pays. Il a été pendant plusieurs années dans ma province de Bresse directeur d’une belle manufacture de fayance, cet art est peu...
AL : American Philosophical Society Dr. Dubourg presents his dutifull civilities to his Excellency, no man will celebrate more gladily next Monday the anniversary of the Declaration of American Independency. He will bring with him his Refutation of the Morals of Chess, in order of submitt this little Piece to the judgment of his dear and respectable Master. Addressed: A S.E. / M Le Docteur...
AD (draft): American Philosophical Society Autre Moralité des Echecs. Le jeu des Echecs est moins un amusement qu’une vaine occupation, une frivolité penible, qui n’exerce point le corps, qui fatigue l’esprit au lieu de le recréer, qui desseche et endurcit l’ame. Ce n’est ni un jeu de societé, ni un lien d’amitié; c’est le simulacre de la guerre, de ce jeu cruel auquel la necessité seule peut...
ALS : American Philosophical Society J’ai l’honneur de vous renvoyer cy joint votre manuscrit sur la morale des echecs dont j’ai gardé copie, que j’enverrai au 1er. jour a imprimer dans le journal de Paris, si vous ne vous hâtez de me le defendre. Et apres en avoir laissé gouter au public le plaisir pur, je pourrai bien le lendemain ou surlendemain le faire suivre de mes petites reflexions,...
ALS : American Philosophical Society J’ai l’honneur de souhaiter le bonsoir a Monsieur franklin et de le prevenir que le diner projetté pour demain chez M Le Pot d’Auteuil ne peut pas avoir lieu, et qu’on lui proposera de le remettre a vendredi. Mais c’est une affaire a traiter jeudi chez M Grand Addressed: A Monsieur / Monsieur franklin / A Passy The affair was the French loan BF was trying...
ALS : American Philosophical Society Je vous recommande avec instance La lettre cy jointe qu’une tendre Mere desire faire passer surement a son digne fils à Philadelphie. Elle est des Amies de Madle. Basseporte, je crois que cela suffit pour vous faire juger de tout l’interet que j’y dois prendre, et qu’independamment de ma mince recommandation cela suffiroit pour vous y interesser vous meme....
ALS : American Philosophical Society Vous vous rappellez surement, Mon cher Maitre, les belles experiences de Physique et de Chymie que vous avez vu faire a M Brongniard, sa dexterité à operer, sa netteté a exposer, sa sagesse a expliquer ce qui peut l’etre et a rejetter les vaines hypotheses auxquelles on a attaché tant d’importance . Si vous en avez eté aussi satisfait que vous me le parutes...
ALS : American Philosophical Society Le Neveu d’un de mes bons Amis, jeune homme bien né, et bien elevé et qui se destine au commerce est pret à partir pour Charlestown dans la Sud Caroline. Je vous prie avec instance de vouloir lui donner quelque lettre de recommandation pour ce pays-là. Je vous en serai fort obligé. Je comptois avoir l’honneur de vous voir hier au College royal et de vous en...
ALS : American Philosophical Society Je vous prie de me mander par la petite poste ce que valent a Boston quatre-mille piastres en papier; si on peut les placer sur les fonds publics des Etats unis, et quel interet on en pourroit tirer icy annuellement. Cela m’interesse beaucoup. En 2e lieu, je vous prie, lorsque vous aurez occasion d’ecrire a M. Williams a Boston de vouloir lui recommander...
ALS : University of Pennsylvania Library Je prens la liberté de vous recommander encore diverses affaires dont j’ai eu l’honneur de vous parler. 1° Celle de M. Coder qui est tres interessante et qui requert celerité. 2° Celle des toiles a voiles et autres marchandises que l’on offre de fournir aux prix courants soit au Congrés, soit aux armateurs particuliers, et de recevoir en payement des...
ALS : American Philosophical Society Je prens la liberté de vous adresser M. de Vic dont le fils M. de Bois Bertrand etoit passé en Amerique vers le mois de juin ou de juillet 1776 a la recommandation de M. Penet qui lui avoit fait esperer le grade de Lieutenant Colonel ou même de Colonel. Nous avons appris depuis qu’en arrivant au Continent ses services y furent agréés, mais qu’il fut pris...
ALS : American Philosophical Society Je suis chargé de vous recommander ce memoire, quoique j’en augure peu favorablement; on auroit pris mon refus pour mauvaise volonté. Je vous prie de vouloir me faire au moins a ce sujet un mot de reponse ostensible. Si vous avez, comme on le dit, de bonnes nouvelles, je vous prie aussi de m’en faire part; et de compter toujours sur le plus fidele...
ALS : American Philosophical Society Je vous prie, Mon cher Maitre, de faire tenir ces trois petites lettres, par autant d’occasions differentes a mesure qu’il s’en presentera, a Mr. d’Arcel à Boston, afin qu’il en arrive plus surement une; ce que l’on desire d’autant plus qu’il a marqué n’en avoir encore reçu aucune de son frere qui lui en a ecrit neuf, depuis qu’il est dans ce pays là. Je...
AL : American Philosophical Society Dubourg attendra vendredi 31e juillet Messrs. Franklin, Lée et Adams chez Esprit Libraire au Palais royal a deux heures precises, pour avoir l’honneur de les conduire en une maison du voisinage, ou on sera tres flatté de les recevoir. BF ’s old friend and former translator. This note was written on the verso of a letter from Genet of July 23 which, we are...
ALS : American Philosophical Society <Paris, June 18, 1778, in French: If I did not respect your wisdom I should be astonished at your refusal to enlist all who want to fight the British. Precautions would have to be taken to ensure obedience, and this would require official cooperation in the ports in which the ships outfit and to which most of them return. The goal is worth the effort. The...
ALS : University of Pennsylvania Library Je vous prie de prendre lecture de la lettre cy jointe que j’ai reçue de M. Busson Lt. g[énéra]l de la fleche qui vous avoit eté recommandé par notre pauvre Ami Dalibard avec qui il etoit fort lié; et de me marquer ce que je dois lui repondre. On m’a chargé aussi de vous demander si les hernies (ou descentes d’intestins) sont plus ou moins rares en...
ALS : American Philosophical Society J’ai l’honneur de souhaiter le bonjour à Monsieur franklin et le prie de permettre que Mr. Gardeur qui a fait les portraits de la famille Royale etc., dans un genre tout nouveau, profite de l’occasion pour faire le sien sans le gener dans la meme seance qu’il a accordée pour ce matin meme a ce que j’ai oui dire a un autre Peintre. J’espere qu’il en...
ALS : American Philosophical Society Au lieu du rendez vous que nous nous etions donné pour mardi 24, a une heure chez M. Le Marquis de Mirabeau rue de Seine, je propose a Monsieur franklin de nous trouver le meme jour et a la meme heure chez M. Lee a Chaillot, pour raison que j’aurai l’honneur de lui dire Addressed: To / Dr. franklin, by favour of / Mr. Courtney Melmoth The year is...
ALS : American Philosophical Society Je suis chargé de vous demander, mon cher Maitre, ce qui vous a fait manquer a la parole que vous aviez donnée de diner hier 11e chez Mesdes. les Princesses de Sapieha et de Sangusko où nous vous attendimes jusqu’a trois heures et un quart; et quand vous comptez pouvoir reparer cela et consoler ces Dames que vous avez désolées, et qui sont charmantes. Voicy...
AL : American Philosophical Society Monsieur franklin est prié de se souvenir qu’il a promis d’aller diner mercredi 11. fevr. chez les Princesses Sapieha et Sangusko qui attendent ce jour avec une impatience singulière, et qui ne le laisseront point endormir comme Alain Chartier pour le faire jouir des privileges du mois de janvier. Ces Dames logent rue neuve des Petits champs vis avis la rue...
ALS : American Philosophical Society Monsieur franklin est prié de se trouver lundi a midi chez M. Jeuneux a l’hotel de Chavigny rue d’Enfer dans la Cité, pour y voir de nouvelles machines et de nouvelles experiences, outre un cabinet tres curieux. Il y sera attendu par son tres humble serviteur qui n’a point eté lui faire de compliment de nouvelle année; mais qui n’en fait pas moins en touts...
ALS : American Philosophical Society En attendant que j’aille vous faire mon sincere compliment sur vos succes, ce que je compte faire demain, Mon cher Maitre, voicy une Ode que je suis chargé de vous presenter, et ensuite l’auteur, qui est M. Courtney Melmoth Ami du Dr. Lettsom. Notation: Du Bourg sans datte Identified by the hand as well as by the “cher Maitre.” We assume that he wrote...
ALS : American Philosophical Society Je vous prie, Mon cher Maitre, d’accorder un moment d’audience a Monsieur henry Du Bois Negociant d’Amsterdam, qui a des choses tout a fait interessantes a vous communiquer, et que j’espere que vous ne serez pas faché de connoitre. J’ai l’honneur de vous souhaiter le bonjour et de vous renouveller les assurances de mon parfait attachement Addressed: A...
ALS : American Philosophical Society J’ai l’honneur de vous recommander 1° M. le Chevalier du Gravier, ami de M. Coder, Officier d’artillerie du plus grand merite, qui part pour Bordeaux sa patrie où son ami m’assure qu’il peut vous etre d’une utilité infinie; il vous expliquera mieux que moi en quoi, et comment. Il ne desire que de vous etre presente. 2° M. de Livoys Officier de marine...
ALS : American Philosophical Society The first letter about commission-seekers in the present volume happens to be this note from Dubourg. Hence we reverse our previous procedure and summarize first the recommendations from others and then the letters from those who sought posts for themselves. At the end of each group we include undated and undatable applications, arranged alphabetically, on...
ALS and copy: National Archives Je vous serois fort obligé si vous vouliez nous donner une lettre de recommandation pour quel qu’un des Chefs de vos armées en faveur d’un jeune homme plein de courage et de talens même distingués qui est a Bordeaux pret a s’embarquer pour l’Amerique, ou il compte se fixer en Pensylvanie, apres avoir servi en qualité de volontaire ou autrement tant que la guerre...
ALS : American Philosophical Society L’etat de ma femme toujours egalement facheux et inquietant ne m’a pas permis de la quitter un moment depuis celui ou j’eus l’honneur de vous voir, ni consequemment de m’aquitter de votre commission pour M. Le Marquis de Mirabaud. Mais M. Coder et M. Du Parc mon adjoint et ma ressource, sont icy matin et soir, et je puis vous repondre que votre fourniture...
ALS : American Philosophical Society Si vous approuvez le modele que vous a presenté Mr. Coder, comme je suis disposé à le croire, je dois vous prevenir qu’il seroit tres interessant pour le bien de la chose de se decider promptement, parcequ’on nous annonce que la foire de st. Denys qui a commencé aujourd’huy et qui ne dure que neuf jours peut occasionner un rencherissement de 12 ou 15 pour...
AL : American Philosophical Society Dubourg a l’honneur de souhaiter le bonjour a Monsieur Franklin et le supplie d’accorder une audience favorable a Mr. Coder dont il lui a deja parlé plusieurs fois, pour qui Mrs. Turgot, de Francés et de Beaumont s’interessent, et qui a divers modeles d’habillement &c. a lui faire voir qui semblent meriter une attention speciale. Addressed: To / Dr. Franklin...
ALS : American Philosophical Society They say that the Count of falkenstein is to be present tomorrow at five aclock at the Assembly of the Society of Emulation for encouragement of the arts, that shall be held at the General of the Premontrés house, Hautefeuille street. If you please assist at the same assembly as well as unknown as he himself, I will expect your coming in the vicinity at the...
ALS : American Philosophical Society Je partois pour Passy, lorsque ma femme s’est trouvée si mal qu’elle a eté obligée de se mettre au lit. A peine a t’elle deux jours par semaine d’une santé passable; c’est ce qui m’a empeché d’avoir l’honneur de vous voir depuis si longtems. J’attens impatiemment des reponses de Dijon et de Nantes. Voicy une lettre que je reçois dans le moment, qui etoit...
ALS : American Philosophical Society Je vous supplie, Monsieur, de vouloir accorder une audience favorable a Mr. Le Baron de fray de qui j’eus l’honneur de vous parler dernierement et qui ne forme que des demandes tres impetrables en faisant des offres tres avantageuses de services importans par l’experience et les talens dont il a fait preuve en divers pays. J’ai l’honneur d’etre avec autant...
ALS : American Philosophical Society J’ai l’honneur de souhaiter le bonjour à Monsieur franklin; nous avons oublié moi de lui remettre le memoire quittancé de sa Lingere, et lui de me remettre le traité original entre les fermiers generaux et moi. J’ai besoin de celuicy actuellement; ainsi je le prie de me le renvoyer par le porteur. J’ai annoncé sa visite a M. Turgot pour demain; il le...
AL : American Philosophical Society MM. Dubourg, Debout et Compagnie, ayant pris des engagemens pour fournir a la ferme generale vingt mille boucauts de tabac des crus de la Virginie et du Mariland, se proposent de porter de france dans les ports des Etats unis de l’Amerique des marchandises de fabrique françoise, pour rapporter en retour non seulement des tabacs, mais diverses autres denrées...
AL : American Philosophical Society Dubourg a l’honneur de souhaiter le bonjour a Monsieur Franklin, Monsieur Deane et Monsieur Lee; et les supplie d’accorder une audience favorable a M. Bayard qui a des objets importans a leur communiquer, et sur l’honneteté et la solidité duquel ils peuvent compter avec la plus parfaite assurance. Notation: Notes of no Consequence Bayard & Cie. was a...
AL : American Philosophical Society Dubourg’s inventiveness seems to have been his chief, if not his only, qualification as an entrepreneur. When he learned that the commissioners’ negotiations with the farmers general had broken down on the issue of shipping, he returned to the “grande affaire” that he had mentioned in an earlier letter, that of forming a company to bring the tobacco to...
AD : American Philosophical Society This memorandum is the first account of the negotiations over tobacco that had been going on before Franklin’s arrival, and that were expected to play a crucial part in financing the war. No other American export was in such demand in France; if military supplies were to be traded for commodities, the only commodity available was tobacco. The committee of...
ALS : National Archives The news in this brief note, that France was arming and, Dubourg believed, about to go to war against Britain, was more arresting than any in his letter above of June 10 to July 2, 1776. The intelligence, false as it was, must have had considerable impact in Philadelphia. The question of when it arrived, however, seems to be unanswerable. Dubourg may have sent the note...
ALS : National Archives This letter, if Franklin received it when we think he did, brought him the first news of developments in France that proved to be as momentous for his own future as for the United States. They grew out of Vergennes’ cautious overture in 1775 through the Chevalier de Bonvouloir, whose report on the assistance that the Americans wanted reached Versailles at the beginning...
Extract: National Archives This paragraph extracted and translated from Dubourg’s letter, the original of which has disappeared, introduced a man who played a considerable role in the first two years of the war. The Chevalier Gilles-Jean Barazer de Kermorvan (1740–1817) was the scion of a Breton family. He entered the French army at eighteen, but five years later his corps was disbanded; he...