You
have
selected

  • Author

    • Kéralio, Agathon Guynement …
  • Recipient

    • Franklin, Benjamin

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Kéralio, Agathon Guynement, chevalier de" AND Recipient="Franklin, Benjamin"
Results 1-37 of 37 sorted by relevance
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
ALS : American Philosophical Society Vous vous rappellerés que j’ai eu l’honneur de vous parler d’un négociant de Brest, qui se proposoit pour être Le correspondant du congrés dans ce port: j’ai celui de vous adresser Le mémoire qu’il m’a fait parvenir. Je ne le connois pas, mais on m’a assuré qu’il avoit autant de probité que d’intelligence c’est ce dont il ne vous sera pas difficile de vous...
AL : American Philosophical Society L’Excellent docteur Mac-mahon et Le chr. de Keralio présentent leurs tendres hommages à monsieur Franklin, et lui demandent, s’il veut leur donner à diner Vendredi ou Samedi prochain./. For Dr. MacMahon see XXV , 4n.
ALS : American Philosophical Society Nous avons appris aujourd’hui, mon Respectable ami, que les préliminaires de la paix avoient êté signés le 20e entre les puissances belligérantes, et sur le champ la Dame du chateau a ordonné à son secrétaire intime de mettre son tendre hommage aux pieds du libérateur de l’amérique, du Vengeur du droit des Nations, en attendant qu’elle puisse l’embrasser de...
ALS : American Philosophical Society Je pars demain, Monsieur, pour aller voir celles de nos écoles militaires de province qui n’ont pas été inspectées L’année derniere. Ce sera un voyage de Deux mois. Pendant mon absence j’ai pourvu à ce que vous ayés Les nouvelles que je pourrai recevoir. C’est mon frere qui vous Les fera parvenir. S’il n’y a point d’indiscrétion, je supplie Mr. votre fils...
ALS : American Philosophical Society Notre Céleste amie accepte avec le plus grand plaisir la proposition de son respectable ami pour jeudi prochain, si elle ne lui mene pas ses enfants, ce n’est pas sa faute; elle leur a mandé qu’il leur avoit fait l’honneur de les inviter; mais ils sont à forbach a 90 Lieues de paris, et elle doute qu’ils puissent arriver à temps pour diner; vous ne les...
ALS : American Philosophical Society En ma qualité de Secretaire intime de notre céleste amie, j’ai l’honneur de vous rappeller de sa part la promesse que vous Lui avés faite de Lui procurer pour ses enfants des Lettres de crédit sur la nouvelle angleterre. Dans ce cas elle desireroit une Lettre de 24,000 l.t. pour chacun d’eux; elle en a déja Sur Les isles; mais ou je suis bien trompé, ou...
ALS : American Philosophical Society Arrivé à vingt Lieues de Forbach, je me suis empressé de venir rendre mon hommage à La personne du monde qui a le plus de droits sur mon respect, mon dévouement et ma reconnoissance. Il y a huit jours, Monsieur, que j’ai Le bonheur de vivre près d’elle, de la voir, de l’entendre, de l’admirer. Combien de fois déja vous avés été le sujet de nos...
ALS : American Philosophical Society Made. la comtesse de Forbach m’a chargé de vous faire passer la copie ci-jointe de la Lettre qu’elle a reçue de M. Le Marquis de la fayette, et de vous assurer en même temps de toute son amitié. Je lui avois mandé que vous l’aimiés—toujours beaucoup; elle vous répond qu’elle en est tres flattée, qu’elle y est plus Sensible que personne au Monde, mais cela...
ALS : American Philosophical Society Après cinq mois de course et de travaux, monsieur et respectable ami, je suis arrivé avant-hier chès nôtre céleste amie, et déja nous nous sommes beaucoup entretenus de vous; inquiets de votre santé qui a été altérée pendant l’été dernier, nous supplions monsieur votre petit fils de nous en donner des nouvelles: recevés en même temps le tendre hommage de la...
ALS : American Philosophical Society Notre Bonne et respectable amie qui arrive de Versailles me charge, monsieur, de vous rappeller que Vous lui avés promis de diner demain chés elle: devant aller à notre-Dame, au Te Deum, elle vous prie d’être chès elle au plus-tard à Une heure et demie pour se mettre à Table à Deux heures. Recevés L’hommage de la Tendre et respectueuse amitié que je vous ai...
ALS : American Philosophical Society Embrassons nous, mon bon ami, et vive l’amérique et la france: notre excellente Douairiere est dans l’ivresse de la joie et me charge de vous en faire part. Son fils guillaume est attendu avec les relations; il vient sur la frégate l’andromaque . Ce brave jeune homme s’est distingué de la maniere la plus éclatante à l’attaque d’yorck; il a attaqué une forte...
ALS : American Philosophical Society J’ai L’honneur de vous adresser une Lettre sur quelques objets d’Electricité que M. Le prince de Gallitzin m’a chargé de vous faire parvenir. Vous verrés dans la copie de celle qu’il m’a adressée les secours qu’il attend de vos bontés. Notre bonne amie dans toutes ses Lettres me recommande toujours de vous parler de sa tendre amitié. Ci-joint tout ce que...
ALS : American Philosophical Society Si je n’étois pas obligé d’aller demain à Versailles, pour y rendre compte de ma mission, je me serois rendu chés vous dimanche prochain et c’eut été avec un vrai plaisir que je vous eusse renouvellé l’hommage de la vénération que je vous dois et de mon entier Dévoument. Je m’acquitterai de ce devoir Le plutôt qu’il me sera possible. Vous vous Doutés bien...
ALS : American Philosophical Society L’officier qui vous remettra cette Lettre, Mon respectable ami, est Mr. de gourdon qui a Servi avec moi à L’école Militaire, et qui ainsi que moi, a pris le parti de quitter cette Maison. Actuellement établi à passy, il desire fort voir de près le grand homme que tout bon françois doit cherir et Admirer, et à ce titre avoir l’honneur de Vous présenter son...
ALS : American Philosophical Society Plaignés notre bonne Douairiere, mon respectable ami; elle part demain et n’a pu vous aller demander votre bénédiction; elle me charge de vous peindre tout le regret qu’elle a de vous quitter; mais comment y parvenir? Il est trop profond; il faudroit sentir comme elle pour le rendre: recevés de sa part les embrassements de L’amitié la plus tendre, et...
ALS : American Philosophical Society Je me mets à vos pieds pour vous remercier de L’honneur que vous m’avés fait Hier et je n’ai point d’expressions pour vous dire combien j’en suis flatté. Une heure plus tard vous eussiés trouvé notre bonne et respectable amie qui vous embrasse, qui vous fait mille amitiés. Elle aura L’honneur d’aller diner chés vous Vendredi prochain, et L’Excellent...
ALS : American Philosophical Society Messieurs des Deux-ponts, Monsieur, m’écrivent du 2e. et me chargent de vous parler de leur bien tendre vénération et de Leur reconnoissance. Vous devés avoir reçu une Lettre de L’ainé: ils avoient Leurs ordres pour s’embarquer le 4e, et le 8e tout devoit être prêt à mettre à la voile. Ils passent L’un et L’autre à Bord du vaisseau L’éveillé de 64 Canons....
ALS : American Philosophical Society Nôtre excellente Douairiere, mon respectable ami, Espere que vous aurés reçu avec votre bonté ordinaire la petite marque d’amitié qu’elle a cru devoir vous donner, après la perte que vous aviés faite de sa premiere canne. Plaignés la de n’avoir pu vous aller voir depuis long-temps; mais vous concevés toutes les affaires tous les embarras dont elle est...
ALS : American Philosophical Society Notre bonne Dame qui se dispose à retourner chès elle, mon respectable ami, desire fort que vous veuilliés lui donner un jour, dans la semaine prochaine, pour venir diner ches elle, avec mr. votre fils; je n’ai pas besoin de vous dire tout le plaisir que vous lui ferés. On mande de Cadix du 31e. janvier— Le capitaine d’un batiment américain parti de boston...
ALS : American Philosophical Society Si j’ai bien entendu, bien compris, vous m’avés fait L’honneur de me prier à déjeuner ou à diner pour après demain Dimanche, mais notre Bonne et Respectable amie doit arriver demain au Soir, ou apres demain matin et dans les Deux suppositions il ne me sera pas possible de La quitter: Si au contraire votre obligeante invitation est pour Une date plus...
(I) and (II) ALS : American Philosophical Society Vous vous rappellerés, mon Digne ami, que je vous ai parlé de Vin de Bourgogne que le supérieur de notre école militaire d’auxerre vous proposoit. Quoique l’on préfére celui de Bordeaux dans votre patrie, Le Religieux qui vous remettra cette lettre vous donnera à ce sujet tous les renseignements possibles. Veuillés le recevoir avec votre bonté...
ALS : American Philosophical Society Notre Bonne amie, mon digne et respectable ami, vous donnera avec le plus grand plaisir la journee du Samedi 23e, et voit avec impatience le moment ou elle pourra vous dire combien elle vous respecte, vous estime et vous aime: je l’imite autant que je le peux, vous ne devés donc pas douter de la tendre vénération avec laquelle je vous suis devoú pour la...
(I) ALS : American Philosophical Society; (II) AL : American Philosophical Society Je reçois, mon Digne et respectable ami, la Lettre que vous avés eu la bonté de m’écrire, et les détails qui y étoient joints. Recevés en mes sinceres remerciments. Esperons que ce glorieux évenement nous donnera La paix et que vous jouirés du fruit de vos travaux. Notre céleste amie est toujours dans l’ivresse...
ALS : Historical Society of Pennsylvania Le tendre attachement que je vous ai voué, Monsieur, et la profonde vénération que je conserverai toute ma vie pour vous ne me permettent pas de différer à vous envoyer copie d’une lettre que je reçois de La haie. Pourquoi tout le monde ne voit-il pas votre cause comme moi? Elle seroit celle de l’Univers entier: si Mr. Le comte de Saint-germain l’eut...
ALS : American Philosophical Society J’ai eu l’honneur de vous écrire avant-hier, mon respectable ami, pour vous prier et monsieur votre fils que j’embrasse, de la part de notre excellente Douairiere, de venir diner chés elle après demain Samedi. Vous y trouverés gens qui vous respectent, qui vous aiment, et surtout le Brave Comte guillaume qui vous parlera de votre patrie et de vos...
ALS : American Philosophical Society Jusqu’à présent, mon respectable ami, vous m’ avés constamment honoré de vos bontés; vous y mettés le comble en m’envoyant l’ingénieuse médaille qui éternisera Vôtre gloire et celle de Votre patrie. Je n’ai pu y contribuer que par mes Vœux, mais je verserois mon sang pour la défendre. Recevés l’hommage du tendre respect avec lequel je ne cesserai d’être,...
AL : American Philosophical Society La Celeste amie de Monsieur Franklin n’a pas le temps de lui écrire; mais elle lui fait les plus tendres amitiés et l’embrasse de tout son cœur; elle recommande à ses bontés ordinaires le paquet ci-joint pour son fils ainé. Le courier de Demain est attendu avec bien de l’impatience; nous esperons qu’il nous apportera la paix. Et qui aura joué Le premier...
ALS : University of Pennsylvania Library M. L’abbé de la Roche m’a fait espérer que vous vouliés bien me faire L’honneur de venir diner chés moi jeudi 22e. Si vous rendés justice aux Sentiments de vénération et d’attachement que je vous ai voués, vous Savés combien j’en suis flatté. Je vous recevrai comme vous desirés L’être, c’est-a-dire que vous aurés peu de monde. J’espere toutefois que M....
D : National Archives The man who seems to have coordinated Franklin’s receipt of maritime intelligence, the chevalier de Kéralio, was kept busy during the four months of this volume. Franklin received from him more than one hundred items of port news, generally arranged in chronological order by an unknown copyist; eventually Franklin forwarded this material to Congress. The flow of...
D : National Archives According to practice we summarize here the nine other intelligence reports which fall within the period of our volume. All were written in French; the final two are in an unknown hand, while the first seven (and the one we print) are in the hand of the chevalier de Kéralio, the military inspector who was the general source of the reports. (I) Brest, August 10, 1778: M....
D : National Archives This is the first in a long series of intelligence reports to Franklin or the commission. Most were forwarded to Congress and are now in the National Archives; the few that are not there are copies, the originals of which were either forwarded and subsequently lost or for some reason not sent. We handle all these reports in the same way as letters from commission-seekers....
D : National Archives The chevalier de Kéralio forwarded only seventeen intelligence reports to Franklin during the months covered by this volume. After the first one, dated March 7 and printed below, the flow ceased almost completely until late May. When it resumed, the reports were generally quite brief in comparison to those of previous volumes. The other items were the following: (I)...
D : National Archives The number of intelligence items Franklin’s friend the chevalier de Kéralio gathered for Franklin during the four months covered by this volume is more than twice that collected during the preceding four months. The fifty-seven items noted below eventually were forwarded to Congress and are presently in the National Archives. As is our practice, we print the first of...
D : National Archives During the months covered by the present volume there was a considerable decline in the volume of intelligence collected by the chevalier de Kéralio and given to Franklin for eventual forwarding to Congress. Kéralio was absent from Paris for much of the period and made arrangements to provide such information during his absence, but from late August until the end of...
D : National Archives As in past volumes, we print one example of the intelligence reports Franklin received and summarize the remainder. Sent to Franklin by his friend the chevalier de Kéralio, a military inspector with extensive contacts in French ports, the reports for the period covered by this volume increase markedly in both number (fifty-nine in all) and geographical range. Only eight...
D : National Archives During the period of the present volume Franklin received through the courtesy of his friend the chevalier de Kéralio eight intelligence reports; Franklin forwarded them, when the opportunity permitted, to the United States, as he had done with some 260 earlier reports. These were the last that Franklin bothered to send. Their cessation was not a great loss to Congress....
D : National Archives We summarize here, according to our practice, the other intelligence reports that fall within the period of this volume. There are only two, both in French and in the hand of the chevalier de Kéralio. The first is from Brest on April 10 with an added letter of the 16th. The report lists 25 French ships of the line that are expected to be ready within ten days; 17 more are...