Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Recipient="Deane, Silas" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Recipient="American Commissioners"
sorted by: date (ascending)

Montaudoüin to the American Commissioners, 13 February 1777

Montaudoüin to the American Commissioners

Copy: Archives du Ministère des affaires étrangères

Nantes le 13. février 1777.

J’ai remis à Mr. Arthur Lee, qui arriva avanthier, les 2 lettres que vous m’aviez adressées pour lui; Il m’a remis aussi celle dont vous m’avez honnoré au sujet de l’avis que je vous ai donné de la diminution sur les droits que MM. le Maire et les Echevins de notre ville ont accordée sur le tabac de votre pays. Nous venons de nous rendre MM. Arthur Lee, Williams et moi à l’hôtel de ville pour faire les remerciments convenables à Mr. le Maire, qui a témoigné toute sa sensibilité à cette démarche, et qui a assuré de toute la bienveillance de la Maison de Ville pour ce qui intéresse vos Américians.3

J’ai été enchanté, MM., de faire connoissance avec Mr. Arthur Lee, qui justifie très bien l’opinion que sa réputation m’avoit donnée de son mérite. Il vient diner demain chez moi avec Mr. Williams, et partira le soir pour Bordeaux.

Il y a ici un officier de la marine angloise, qui est venu il y a quelque tems de New-Yorck sur un bâtiment hollandois. Il se nomme Allen. Il y a toute apparence qu’il est en relation avec le Lord Stormont;4 On va examiner s’il a des affaires qui exigent sa résidence ici, et voir s’il n’y auroit pas moyen de l’engager à s’en aller ailleurs.

MM. Lord et Jennings de la Caroline, qui sont ici, sont aussi venus avec nous chez Mr. le Maire.5

Nos négociants qui avoient sollicité des ordres à l’etranger pour achepter les Cargaisons de Tabac, ont été étonnés d’apprendre qu’on les avoit vendues à Paris. Ils doutent qu’on en ait donné là un aussi bon prix qu’on auroit obtenu ici.

Voici une lettre pour Mr. Franklin. (On la fournit; elle est d’Arthur Lee.)

Notation: Montaudouin, à Franklin, et Dean.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

3The two letters to Lee are missing. He carried with him, we assume, the commissioners’ letter to Montaudoüin above of Jan. 26, which discussed the reduction in the Nantais duty on American tobacco.

4David Allen was indeed providing information for Stormont; see Stevens, Facsimiles, XIV, nos. 1433, p. 2; 1444; 1450, p. 6.

5Lee was in close touch with John Lloyd (1735–1807), who will reappear in later volumes. He was an English-born merchant and landholder in South Carolina, a former member of the local committee of correspondence, and a friend of Henry Laurens and Ralph Izard. Lloyd and his wife had arrived in Nantes from England on Feb. 3; the local merchants had received him cordially and put him in touch with Montaudoüin. Anne Izard Deas, ed., Correspondence of Mr. Ralph Izard . . . (New York, 1844), pp. 241–2, 246; S.C. Hist. and Geneal. Mag., XXII (1921), 47 n; XX (1919), 83; Philip M. Hamer, George C. Rogers, et al., eds., The Papers of Henry Laurens (8 vols. to date; Columbia, S.C., 1968–), III, 33 n; VII, 455–6. Edmund Jenings (above, XXI, 216 n) was in fact a Marylander, who had gone to England for his education and never returned; he is suspected of having been a double agent. His contact with Lee is interesting because the two, a few months later, began an active correspondence; see James H. Hutson, Letters from a Distinguished American . . . (Washington, D.C., 1978), expecially p. x.

Index Entries