You
have
selected

  • Author

    • Dumas, Charles William …
  • Recipient

    • Adams, John
  • Period

    • Revolutionary War

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Dumas, Charles William Frederic" AND Recipient="Adams, John" AND Period="Revolutionary War"
Results 11-20 of 231 sorted by relevance
J’ai l’honneur de vous envoyer ci-joint un numbre encore du Mémoire, de peur que vous n’en manquiez: car on m’en demande encore fréquemment, et j’en distribuerai tant qu’il m’en restera. Je vous remercie de la maniere explicite et franche dont vous me répondez Sur ce qui me regarde. J’aurai l’honneur de vous écrire plus au long pour justifier mes deux dernieres sur ce sujet, tant à l’égard de...
J’ai porté ce matin vos divers paquets, en commençant, selon vos ordres, par le Pt. de L. h. P——. Sur les questions qu’il m’a faites, d’où elle venoit? Quel en étoit le contenu? &c. Je vous ai nommé, ainsi que le lieu actuel de votre séjour, et votre qualité de Minre. Plénipe. des Etats-Unis en Europe: J’ai dit le contenu en substance: et je lui ai laissé mon nom sur une Carte, et ma demeure....
I have the honor of your letter of the 6th and will respond to it at my leisure another day. I will only say to you that I am angry that you do not have the powers you spoke about, and that it seems necessary to ask Congress for these powers immediately. It is not a question of making a treaty with only this republic, nor with it the first one, but rather signing one with Russia, and after...
Une petite absence de chez moi durant la plus grande partie de la journée d’hier, a retardé les incluses; J’espere que leur retard est sans conséquence. Elles sont arrivées toutes deux d’Amsterdam, et notamment le cachet de l’une dans l’état ou vous le verrez. J’ai une Lettre de Mr. Carmichael, qui me dit entre autres —“I wish Mr. Adams all the success he can desire. You will please to inform...
Je me proposois de vous écrire ce soir, pour vous apprendre la Résolution unanime que doit se prendre ce matin aux Etats-Généraux, pour la Garantie, par L. H. P. des 5 millions de florins que la France empruntera ici pour prêter aux Etats-Unis, lorsqu’on est venu m’apporter les deux Lettres ci-jointes, arrivées ici par la voie d’Ostende, où je suppose qu’un Vaisseau Américain aura abordé...
Depuis Samedi des affaires domestiques, et aussi quelques-unes des publiques, m’ont obligé à une course, qui m’a empêché de vous féliciter, plutôt de la Burgoyna de 2de., qui vient d’avoir lieu en Amérique. Je le fais aujourd’hui de tout mon coeur. Je jouis à la fois de ma joie, de celle des Etats-Unis, du Roi de France, de la vôtre de celle de tous les amis et gens de bien, à l’occasion de ce...
La Lettre dont vous m’avez honoré en date du 21e. May, m’est très-précieuse, puisqu’elle me procure l’avantage d’entrer en liaison directe avec Vous, que je desirois depuis longtemps. Ce n’est que confusement, et par la voix publique, que j’ai appris votre heureux retour d’Amérique, dont je vous félicite; ce que j’aurois déjà fait, si j’avois su que vous fussiez à Paris. J’ai été bien mortifié...
Quoique je n’aie encore vu personne, je prends néanmoins la plume, pour avoir l’honneur de vous dire, qu’après y avoir bien murement pensé depuis que nous nous sommes quittés, il me semble que vous ne pourrez vous passer, pour éviter tout blâme et inimitié, lorsque vous viendrez ici pour la démarche en question, de faire votre premiere visite chez M. l’A—— de F—— afin de lui donner...
Vous voudrez bien avoir la bonté de joindre le Postcrit ci joint à ma derniere Lettre pour le Congrès. Deux personnages, sur lesquels je puis me fier, m’ont promis de s’informer touchant le sort de votre Meme. à L. H. P. Mr. Visser croit qu’il a été remis par le Président au Committé secret de L. H. P., qui est toujours compose des premiers Députés des provinces respectives. Si vous êtes à...
Dans ma Lettre d’hier il y a une erreur qui doit être redressée. Ce n’est point parce qu’on attend un Courier de Petersbourg, que le Manifeste n’a pas encore été publié, mais parce que les villes d’Amsterdam et de Dort ne sont point contentes de celui qui est dressé, ne le trouvent pas assez fort, et veulent qu’on en fasse un autre. Voilà la seule raison qui a retardé celui-ci; et l’on en fera...