You
have
selected

  • Author

    • Thulemeier, Friedrich Wilhelm …
  • Period

    • Confederation Period

Recipient

Sort: Frequency / Alphabetical

Show: Top 2

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Thulemeier, Friedrich Wilhelm, Baron von" AND Period="Confederation Period"
Results 1-18 of 18 sorted by relevance
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
Je ressens une veritable Sátisfaction, en mettant aujourdhui la derniere main a un Ouvrage qui a commencé d’ètre entrepris a la Haye sous Vos auspices, et que Vous avés favorisé, Monsieur, de Vôtre mieux. Vous verrés par la lettre ci jointe que j’ai l’honneur de Vous adresser en commun avec Messieurs Vos Collegues, que le Roi n’a rien laissé desirer aux Etats de l’Amerique. Il s’agit...
Le Roi m’ayant fait adresser la Ratification du Traité de Commerce & d’Amitié que j’ai eu l’avantage de négocier avec Vous, Monsieur, & Messieurs Vos Collégues, je m’empresse à Vous en donner connoissance. Dès que celle des Etats-Unis d’Amérique Vous sera parvenue, j’adopterai les mesures que Vous jugerez les plus convenables pour procéder à l’échange usité dans les affaires de ce genre....
Lê Roi desirant donner au Traité de Commerce a conclure entre S. M. et les Etats Unis de l’Amérique toute la consistance possible, adopte bien volontiers, Monsieur, Vôtre idée, de prendre pour modèle celui qui a été negocié avec la Suède, et d’introduire ensuite les changemens, qu’une différence de circonstances, et de position pourroient rendre necessaires. Une Copie mème du Traité m’a été...
J’ai eû l’honneur, Monsieur, de Vous adresser dès le 8. d’Octobre de l’année courante, conjointement avec Messieurs Francklin et Jefferson les Plein pouvoirs demandés, pour la conclusion du Traité de Commerce et d’Amitié, entre ma Cour, et les Etats Unis de l’Amérique. Depourvû de toute réponse quelconque, je ne serois pas sans inquiétude, s’il etoit possible, que ma lettre qui a été expédiée...
Les deux lettres dont Vous m’avez honoré, Monsieur, en date du 16 & 24 Juillet, m’ont été successivement très bien rendues. J’écris aujourd’hui à Berlin pour obtenir les éclaircissemens que Vous me demandez, sur la consommation du tabac de Virginie, de l’indigo, & de l’huile de Spermaceti dans les Etats du Roi, & je m’empresserai à Vous les faire parvenir, dès que je serai suffisamment...
Les Ordres du Roi m’ont autorisé a mettre la derniére Main au Traité de Commerce et d’amitié entre S. M. et les Etats Unis de l’amérique, Traité que j’ai eû l’avantage de negocier dans Ses principes avec Vous, et ensuite avec Messieurs Vos Collegues. Je profite du paquet des Etats Generaux pour adresser a Monsieur Jefferson la Copie du Traité calquée absolument sur l’original Anglois, et pour...
La lettre dont Vous m’avés honoré, Monsieur, en date du 11. du mois dernier ne m’a été rendue que le 24. Je ne puis que Vous remercier de tout ce que Vous daignes me dire d’obligeant a l’égard des nouvelles liaisons, qui vont étre etablies entre Vôtre Patrie, et la mienne. C’est le 4. du mois courant que j’ai recû de la part de Messieurs Francklin et Jefferson le Traité méme dont j’ai transmis...
Je satisfais aujourd’hui, Monsieur, à la demande que vous m’avez faite il y a quelque temps, touchant la probabilité de la consommation qui se fait dans les Etats du Roi, du tabac de Virginie, de l’indigo & de l’huile de Spermaceti. Voici ce qu’on m’a répondu. Quant au premier article, c’est à dire au tabac de Virginie, il est certain que cet objet mérite une attention particulière, & que les...
Les Ordres du Roi dont je me trouve actuellement muni, me mettent à même de répondre plus amplement à la lettre dont Vous m’avez. honoré, Messieurs, en dernier lieu, et dont je Vous ai accusé l’entrée par la mienne du 11. Fevrier. Sa Majesté Se persuade que l’établissement d’un ou de deux ports francs seroit absolument inutile, d’après la réflexion très juste que Messieurs les...
J’ai l’honneur de Vous envoier ci joint en original le Projet du Traité de Commerce a conclure entre S. M. Prussienne et les Etats-Unis de l’Amerique, tel que le Roi vient de me l’envoier, Vous suppliant de me le faire passer de retour dès que Vous en aurés fait tirer Copie. Il me sera infinimint agreable de conduire de Conseil avec Vous, Monsieur, et a la Satisfaction reciproque de nos...
Je n’ai point différé de porter à la connoissance du Roi mon Maître les dispositions des Etats-Unis de l’Amérique pour la conclusion d’un Traité d’Amitié et de Commerce, que Vous m’avez fait connoître, Messieurs, par la lettre dont Vous m’avez honoré en date du 9. de Septembre Dernier. Sa Majesté ayant jugé à propos de me munir des Pleinpouvoirs requis pour donner au dit Traité toute la...
La lettre dont Vous m’avez honoré, Messieurs, en date du 10 de Novembre ne m’est parvenue que le 26 du même mois, par la voye d’un courier Hollandois. J’ai transmis au Roi une traduction françoise du Projet d’un Traité de Commerce à conclure pour l’avantage réciproque des Sujets de Sa Majesté et des Citoyens des Etats-Unis de l’Amérique, auquel les instructions récentes du Congrès Vous ont...
Le Roi mon Maître ayant trouvé bon de m’autoriser à faire passer en Vos mains, Messieurs, quelques Observations sur le Contre-Projet du Traité de Commerce à conclure pour l’avantage réciproque de Ses Sujets, et celui des Citoyens de l’Amérique, tel que Vous m’avez fait l’honneur de me l’adresser en date du 10. de Novembre dèrnier, et entré à la Haye par un Courier Hollandois le 26. du même...
Vous avez desiré, Monsieur, d’être instruit des marchandises & productions qui pourroient faire l’objet d’un négoce réciproque entre les Etats de Sa Majesté Prussienne & ceux des Etats-Unis de l’Amérique. Je suis trop flatté d’établir ces nouvelles liaisons de commerce de concert avec vous, pour ne pas m’empresser à vous communiquer les notions que j’ai recueillies, soit d’après les...
Les ordres du Roi que je viens de recevoir, me mettent à même de vous fournir, Messieurs, les éclaircissemens que Vous m’avez demandés par la lettre dont Vous m’avez honoré en date du 14. de Mars de l’année courrante. Sa Majesté veut bien agréer l’Article 19. tel qu’il a été minuté en dernier lieu: “que les vaisseaux armés de l’une des deux nations pourront entrer avec les prises faites sur...
J’ai recû par la dernière poste la lettre dont Vous m’avés honoré, Monsieur, en date du 18. de Septembre. Celle que Vous m’avés adressée conjointement avec Messieurs Francklin, et Jefferson, touchant la conclusion du Traité de Commerce que j’ai eû l’avantage de negocier avec Vous, a été transmise au Roi. Dès que les Ordres ultérieurs de S. M. me seront connûs, je m’empresserai a Vous en faire...
Observations faites par Monsieur Adams, sur le projet d’un Traité d’Amitié et de Commerce à conclure entre Sa Majesté le Roi de Prusse et les Etats-Unis de l’Amérique; avec les altérations que ce Ministre desireroit voir adopter par Sa Majesté Prussienne, d’après un concert préalable arrêté entre lui et Ses Collègues Messieurs Francklin et Jay. 1: Au lieu d’exprimer dans le cours du Traité la...
Vous recevrés, Monsieur, par un Courier Hollandois adressé a Messieurs de Berckenrode, et Brantzen un paquet sous Votre enveloppe et celle de Messieurs Francklin et Jefferson. Il renferme les observations du Roi sur le Contre-Projet du Traité de Commerce, qui m’a été remis de Vôtre part, au mois de Novembre de l’année dernière. Agréez qu’en qualité de Vôtre ancien Collègue, toujours...