Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Date="1783-02-25"
sorted by: recipient

To Benjamin Franklin from the Comte de Beaujeu, 25 February 1783

From the Comte de Beaujeu

ALS: American Philosophical Society

à champlitte, en franche comtè,
ce 25. fevrier, 1783.

Illustre Ministre.

Daignés agrèer la foible production d’une mûse Séptuagenaire! J’avoüe mon insufisance pour L’èxpréssion du Sentiment Relatif à une matière aussi Riche qu’intèrèssante; mais, mon admiration pour le heros de l’amerique, et ma vènèration pour votre Excèllence, ÿ suplèront à ce que J’éspère.4

J’ai encore Monsieur, une grace éssentielle a vous dèmander; c’èst de faire passer la Rèspéctable médaille cÿ jointte, à notre immortel général Monsieur de Waginsthon. Ses glorieux èxploits, ont tant de raport, avec ceux du cèlébre henry quatre (le plus Brâve et le meilleur de nos Roÿs) que, j’aime a me pèrsuader que ce paralèle lui Sera aussi agrèable que L’Effigie de ce grand prince …5

Et Vous, Monsieur? qui, à juste titre, mèritès celuy du moderne Sullÿ, je vous ferois, de grand cœur L’hommage de Son portrait, si J’avois pû me le procurer, pour faire le pendant de celuy du grand henry?6 je supplie, instament Votre Excèllence, de me tenir, un peû compté, de ma bonne volontè: peut ètre que, mes Ulterieures Rechérches seront plus fructueuses. Mes Vœux seroient à leur comble, si Vos Excèllences daignaient Se resouvenir de moi, lors de la distribution de vos Rèspèctables Bustes, et médailles, qui doivent Eterniser, Monsieur, vos profonds travaux politiques, et les victoires accumulées du vrai Mars des Etats unis …

Je n’ai point l’honneur d’ètre connu de vous Monsieur; Mais, Monsieur le comte de Vérgennes qui m’honnore de Sa protéction et de Ses Bontés, poura certifier à Votre Excéllence, que j’ai quelques droits aux votres, par mes voeux Redoublès pour le bien de la cause commune c’est dans ces invariables sentimens que je Suis avec bien du Réspèct, Monsieur, de Votre Excéllence, Le très humble et très obeissant serviteur,

Le cte. DE Beaujeu
ancien chambellan et capitaine aux gardes
du feû Empereur charles Sept &c.7

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

4Beaujeu enclosed a seven-stanza “chanson militaire” set to the tune of “du haut en Bas,” which employs seven lines to the stanza; it is in praise of brave “Waginsthon” and wise BF, the new Sully. In a note on the bottom of the sheet he calls it “très mediocre,” begging BF’s indulgence because he is as old as Herodotus. The effort is not so much mediocre as charmingly colloquial; few poets unknown to BF praised him using the informal “tu,” and rhymed “Amérique” and “politique” with “aux anglois tu fais la nique”: you thumbed your nose at the English.

5Beaujeu wrote again on April 1, begging for a reply; in that letter he explained that the medal depicted a bust of Henri IV and was made of “argent dorée.” APS.

6Maximilien de Béthune, duc de Sully (1560–1641), served Henry IV in various essential capacities, and helped negotiate the Peace of Savoy.

7Charles Albert, Elector of Bavaria, was elected Holy Roman Emperor in early 1742, with French support, three years before his death: ADB, under Karl VII.

Index Entries