Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Date="1779-01-05"
sorted by: date (ascending)

To Benjamin Franklin from Dumas: Two Letters, 5 January 1779

From Dumas: Two Letters

(I) and (II) ALS: American Philosophical Society

I.

La Haie 5e. Janv. 1779

Monsieur,

Avant de nous hazarder à vous présenter Mr. Jean de Neufville, Négociant d’Amsterdam, pour faire des affaires avec lui, nous nous sommes consultés longtemps, l’ami de Mr. De Chaumont & moi, & nous avons pris toutes les précautions & informations prudemment possibles, pour nous assurer de la propriété d’une telle démarche.8 Notre Ami, sous lequel il a la direction d’une négociation surinamoise, lui rend le témoignage, d’être un homme intelligent, actif, entreprenant, agissant par systême, bon Républicain, Ami des Américains, ennemi des Angl., avec le parti desquels il est notoirement brouillé, ayant rempli deux fois, avec autant de hardiesse que d’éclat, la fonction d’Orateur de la Députation du Corps des Marchands d’Amsterdam à La Haie.

Monsr. Sturler de l’Altemberg, porteur de la présente, & deux de vos grands Amis, vous diront le reste de bouche.9

Je suis avec le plus respectueux attachement Monsieur Votre très humble & très obéissant serviteur

Dumas

Passy à Son Exc. Mr. Franklin, Esqr. M. P. des E. U. de l’Am.

Addressed: à Son Excellence / Monsieur Franklin, Esqr. / Min. Plenip. des E. U. de l’Am. / à Passy./.

Notation: Jany 5. 79

II.

La Haie [January 5] 17791

Monsieur,

Le porteur de la présente est Mr. le Baron Sturler de l’Altemberg. Nous avons parlé de bien des choses, qu’il vous dira de bouche à Vous, Monsieur, & à Mr. le Rez de Chaumont. Vous connoissez le respect & l’attachement avec lequel je suis pour toujours, Monsieur Votre très-humble & trèsobéissant serviteur

Dumas

Passy à Son Exc. M. Franklin M. P. des E. U. de l’Amérique

Addressed: à Son Excellence / Monsieur Franklin, Esqr. / Ministre Plénipotentiaire / des Etats-Unis de l’Amérique / à Passy./.

Notation: Dumas. 1779

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

8The démarche concerned de Neufville’s desire to handle an American loan in the Netherlands: see BF’s letters to Dumas of Feb. 19 and de Neufville of Feb. 28. We cannot identify the friend of Dumas and Chaumont; we doubt it was Georges Grand since he was a partner in Horneca, Fizeaux & Cie., currently handling the commissioners’ attempted loan, and Dumas was no friend of that firm: Lüthy, Banque protestante, II, 613–16.

9In a May 10, 1779, letter (APS) Dumas described Johann Friedrich Stürler vom Altenberg (1742–1813) as a member of one of the best families of Bern and a protégé of Sartine. He had been employed on a special mission in Holland with a commission from Louis XVI and letters from Sartine’s associate Chaumont and secretary Baudouin (XXV, 348n). Stürler was an enthusiast for the American cause and ultimately for the revolutionary cause in France, during which he acted as an agent for the French representative in Bern in the 1790s: Richard Feller, Geschichte Berns IV: der Untergang des alten Bern 1789–1798, Archiv des Historischen Verein des Kantons Bern, XLV (1960), 159–60. All we can discover of his mission is a cryptic note from Baudouin to an unknown recipient, Feb. 23, 1779, mentioning that Stürler had arrived in Paris and had been in contact with someone named Montaigu. National Archives.

1While someone later filled in “Jan. 8?”, this letter is more likely a companion to the preceding one.

Index Entries