Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Date="1778-02-08"
sorted by: editorial placement

To Benjamin Franklin from Georges-Marie Butel-Du Mont, 8 February 1778

From Georges-Marie Butel-Du Mont6

ALS: American Philosophical Society

A Paris ce 8 fev. 1778

Monsieur,

J’ai publié, il y a environ vingt trois ans, une histoire des établissemens Anglois en Amérique.7 L’attention que ces colonies attirent aujourd’hui, et l’interest qu’inspirent leurs habitans par la résolution et la conduite avec lesquelles ils défendent leur liberté m’ont fait naître le dessein de refondre cette histoire et de la continuer jusqu’au temps présent. Je désire que vous veüillies bien, Monsieur, seconder un dessein dont la source est dans l’approbation de coeur que je donne à la raison, au courage de vos compatriotes et dans mon amour pour mes semblables à qui les exemples que donne l’amérique peuvent être utiles.

M. Barbeu du Bourg que j’avois prié de vous demander pour moi votre Secours, m’a Dit, Monsieur, que vous étiez disposé à me l’accorder, mais que vous vouliez auparavant voir l’histoire que j’ai faite. J’ai l’honneur de vous en envoyer un exemplaire. Je suis confus de vous l’offrir si délabré et si Barbouillé. C’est celui que je m’étois réservé et le seul que je posséde. Je ne puis que vous le prêter. Depuis huit jours, j’ai cherché vainement dans la Librairie de Paris un exemplaire dont je puisse vous faire l’hommage et qui méritât au moins par son extérieur de vous être présenté. Il n’y en a plus du tout de la premiere partie qui parût environ trois ans avant la seconde.8 Les exemplaires de la seconde partie qui se trouvent encore sont d’une édition contrefaite pleine de défauts. Je joins à ces deux volumes un autre ouvrage de moi qui expose des principes particuliers sur les effets du luxe consideré sous le point de vue qui peut intéresser un homme d’Etat.9 Je vous prie, Monsieur, de vouloir bien garder ces deux derniers volumes et les recevoir en présent comme un témoignage de la vénération profonde avec laquelle j’ai l’honneur d’être, Monsieur, Vôtre très humble et très obéïssant serviteur

Du Mont

Rüe st. Denis vis-à-vis sr. Chaumont

Notation: Dumont Historien Feb 8. 78.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

6For a brief sketch of this jurist and prolific historian (1723–88) see DBF, and for his many works Quérard, France littéraire, both under Butel-Dumont.

7Histoire et commerce des colonies angloises, dans l’Amérique Septentrionale . . . (Paris, 1755).

8We can find no trace of this second part under the same title; he may have had in mind his Histoire et commerce des Antilles angloises, two editions of which appeared in 1757–58.

9Théorie du luxe, ou Traité dans lequel on entreprend d’établir que le Luxe est un ressort non seulement utile, mais profitable (2 vols., London and Paris, 1771). On March 25 the author wrote again, to repeat his request for help and to ask for the return of the volume on loan. BF apparently responded promptly, and sent him some information for his projected work; for on the 28th Du Mont thanked him for what he had sent. He then acknowledged that he had hoped for “des particularités moins communes que les faits repandus dans les imprimés,” and had been disappointed. He was doubtful whether to go ahead, the more so because he heard that the abbé Raynal was at work on a history of the American Revolution. APS. Here the correspondence ends. Du Mont abandoned his project, and Raynal, if he ever started on his, does not seem to have completed it; see Quérard, France littéraire.

Index Entries