Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Recipient="Franklin, Benjamin" AND Correspondent="Sartine, Antoine-Raymond-Gualbert-Gabriel de" AND Correspondent="Franklin, Benjamin"
sorted by: date (ascending)

To Benjamin Franklin from Sartine, 5 September 1779

From Sartine

Copies:4 Library of Congress, National Archives

A Versailles le 5. Sept. 1779.

Je m’occupe, Monsieur, de l’éxecution du projet que j’a eu l’honneur de vous communiquer et qui, S’il a le Succès qu’il y a lieu d’en esperer, fera entrer dans nos ports des Munitions très interessantes, vous avez bien voulu donner ordre à M. Jones de relacher à la fin de sa Croisiere au Texel avec tous les Bâtimens qui composent la Division dont il a le commandement.5 Le terme de cette croisiere devant expirer dans les derniers jours du mois courant, vous jugerez sans doute a propos d’arranger les choses de maniere que M. Jones trouve, à son arrivée au Texel, des Instructions par les quelles il lui sera prescrit de prendre sous son Escorte les navires Hollandois et autres neutres chargés pour le Compte du Roi et de les conduire dans les ports de leur Destination. Je donne de mon Côté des ordres pour qu’ils soient tenus prêts et je suis persuadé que leur Expedition ne causera pas le moindre retardement. Au surplus je n’ai pas laissé ignorer au Roi, la maniere dont vous vous étes prêté à ce que je vous ai proposé à cet égard; Sa Majesté m’en a paru très satisfaite.

J’ai l’honneur d’être avec une parfaite consideration, Monsieur, votre très humble et très obeissant Serviteur.

(signé) De Sartine

M. Franklin.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

4The copy at the National Archives is in WTF’s hand and was enclosed in BF’s Sept. 7 letter to Jones.

5On Sept. 5 Sartine also wrote Ambassador La Vauguyon in the Netherlands that after completing his cruise Jones would come to the Texel to provide escort to France for ships carrying naval stores. Sartine doubted, however, that the Indien could be brought out as well, although that would be desirable (AAE). Although the French navy needed the timber and naval stores which had been accumulating at Amsterdam it could not provide such an escort itself and the Dutch had proven reluctant to run the risk: Dull, French Navy, pp. 174–5.

Index Entries