You
have
selected

  • Author

    • Du Pont de Nemours, Pierre …
  • Recipient

    • Madison, James
  • Period

    • Madison Presidency
  • Correspondent

    • Madison, James

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Du Pont de Nemours, Pierre Samuel" AND Recipient="Madison, James" AND Period="Madison Presidency" AND Correspondent="Madison, James"
Results 1-10 of 16 sorted by date (ascending)
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
Je crois devoir féliciter les Etats-Unis, et Votre Excellence, de ce que c’est vous qui Succedez à votre illustre Ami Mr Jefferson. J’ai pour votre Patrie un attachement qui a précédé son existence. Je compte y finis mes jours. Mes Fils y sont Citoyens. L’un d’eux y a introduit une branche importante d’industrie, et l’y a portée au plus haut point de perfection. C’est la Manufacture de...
J’ai reçu avec une vive reconnaissance la lettre dont Votre Excellence m’a honoré le 3 décembre dernier, les marques de bienveillance qu’Elle me donne, et Surtout celle de permettre que je profite d’un des Vaisseaux des Etats Unis que Vous envoyez dans nos Ports pour effectuer mon retour en Amérique quand j’en aurai la possibilité. Vous rendez justice à mon attachement pour votre Sage nation,...
4 July 1811, Paris. Sends two manuscripts that will prove his attachment to the country which has become that of his children and where he hopes to finish his days. One manuscript is a much corrected edition of his work on American finance that was sent to Jefferson last year. The other manuscript is the second, equally corrected, edition of his plan for American national education. Cannot...
J’ai l’honneur d’envoyer à Votre Excellence des Mémoires Sur la vie d’un Grand Homme, dont je vous ai déja fait passer les Oeuvres , où vous aurez vu combien votre République naissante lui donnait d’esperance et lui inspirait d’attachement. Ces Mémoires complettent l’Edition. Ils vous Seront portés par une branche de ma Famille qui me précede dans mon retour aux Etats-Unis. Elle est composée...
J’ai reçu votre Lettre avec une extrême Reconnaissance. Le Suffrage d’un Homme d’Etat tel que vous est une grande récompense et un puissant encouragement pour un Philosophe appliqué à l’étude des droits, des devoirs, de l’interêt des Gouvernans et des Gouvernés qui, Sous les bonnes constitutions, Sont toujours inséparables. Lors de mon retour en Amérique, vos lumieres m’aideront à rendre mon...
5 July 1812. Expresses gratitude for the opportunity to send the enclosed letters to his children with the U.S. minister’s dispatches to JM, since only diplomatic correspondence is sure to reach its destination. Hopes for JM’s continued interest in his sons, who are good and useful men. Intends to join his sons in the U.S. as soon as possible. Tr ( DeGH ). 1 p. In French.
Mr. Doolitle porte je crois à Votre Excellence quelques papiers de votre légation. J’ai bien du regret d’être dans le cas d’y joindre une notice Sur la vie de Mr. Barlow. Cet Homme Si distingué est mort en revenant de Wilna; et c’est une grande perte, car nul n’êtait plus propre à Servir les deux Nations. Je félicite la vôtre Sur votre Re-Election. Vous aimez la Liberté, vous désirez la paix...
Aucun naturel Américain n’a pris plus d’interêt et de part à la Ré-Election de Votre Excellence que le demi Américain duPont de Nemours. La durée de votre vertueuse et courageuse Administration me parait extrêmement nécessaire à ma Seconde Patrie. Ce n’est pas dans les circonstances difficiles qu’il convient aux bons Citoyens de changer les Chefs de leur Gouvernement, ni aux Gens de bien qui...
Je rends mille graces à votre excellence de la continuation de ses bontés pour moi et pour mes enfans. Elles sont l’unique moyen que j’ai pour leur donner de nos nouvelles, recevoir des leurs; et savoir, ce dont je ne doute pas qu’ils ne cessent point de les meriter par leur Zêle et leurs travaux pour votre service et celui de cette seconde Patrie que j’ai eu le bonheur de leur donner. J’ai...
Je profite des bontés de Votre Excellence, en Vous priant de permettre que Monsieur Crawford continue, comme voulait bien le faire Monsieur Barlow, d’insérer mes lettres à mes Enfans dans les Paquets qui vous Sont adressés, ou à Monsieur le Secretaire d’Etat Munroe. Je Suis extrêmement reconnaissant de la bienveillance avec laquelle vous et lui les faites parvenir à ces jeunes gens, qui me...