You
have
selected

  • Author

    • Sartine, Antoine Raymond Jean …
  • Recipient

    • Adams, John
    • First Joint Commission at …
  • Correspondent

    • Lee, Arthur
    • Adams, John

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Sartine, Antoine Raymond Jean Gualbert Gabriel de" AND Recipient="Adams, John" AND Recipient="First Joint Commission at Paris" AND Correspondent="Lee, Arthur" AND Correspondent="Adams, John"
Results 1-10 of 22 sorted by relevance
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
I only responded, gentlemen, to the first part of the letter that you did me the honor to write on the 12th of this month, but the second part also contains some interesting points. Without a doubt it would be desirable, if possible, to return to their mother country those American sailors who, through either habit or violence, had been attached to the English service, and thereby achieve the...
J’ai recu Messieurs, la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’ecrire le 26 du mois dernier, par laquélle vous appuiez la demande de M. Izzard ministre des Etats unis en Toscane, qui reclame des effets chargés sur le navire anglois le Nil pris par le corsaire de Marsielle le Cesar. C’est par erreur que vous avez cité dans votre lettre, l’article 16 du traité fait entre sa majesté et les...
The King, gentlemen, has sent passports for four English vessels which are to come from a foreign port to Dunkerque. It is equally necessary that they be protected from insult by American privateers and I ask you to send me, in this regard, four open letters or passports, which they could use if needed. Please note that they must be left blank since they can only be filled out on the spot. I...
I have received with the letter that you did me the honor to write on the 12th of this month, gentlemen, the copy of the letter addressed to you by Mr. Schweighauser, agent for the United States of North America at Nantes, on the subject of the escort that he, together with several other American merchants, requests for a number of vessels that they hope to send off toward the end of the...
J’ai mis Sous les yeux de Roy, Messieurs, les Raisons qui pouvoient determiner Sa Majesté à accorder la Liberté au Sujets des Etats Unis prissoniers en France; mais elle à pensé Sagement que cette Faveur ne devoit être acordée qu’à ceux qui ont été pris Sur des Batimens americains et forcés de servir contre leur patrie. En Consequence, Messieurs il Seroit nécéssaire que vous prissiez la Peine,...
Mr. Defleury, Messieurs, m’a réprésenté que son fils unique, s’embarqua en 1776 pour se rendre en Amerique, ou il a servi les Etats Unis dans l’Armée du General Washington, avec assez de distinction pour mériter le grade de lieutenant Colonel, mais qu’ayant ête fait prisonnier et conduit au fort St. Augustin il n’a pas encore pû obtenir son Echange, et il se trouve dans l’Etat le plus...
Vous etes sans Doute informés, Messieurs, qu’il arrive souvent dans Les Ports de france des sujets des Etats-Unis qui s’échappent des Prisons d’Angleterre, et comme La plupart de ces Marins se trouvent depourvus des Choses les plus necessaires, plusieurs Commissaires des Ports ou vous n’avez pas d’Agent et qui ont deja fait quelques Avances a des sujets des Etats-Unis echappés des Prisons...
Je n’ay point oublié, Messieurs, L’Intéret que vous prenez a M. Jones et la Demande que vous avez faite de lui accorder un Batiment armé qui puissé le transporter en Amerique. Le Roi a qui j’en ai rendu Compte est disposé a donner cette facilité a ce Capitaine. Mais Je desire prealablement de Scavoir s’il sera possible de composer de Matelots Americains l’Equipage du Batiment qui sera fourni a...
Des raisons particulieres, Messeurs, m’ayant determiné a proposer a Sa Majesté d’accorder au Sieur Fagan trois passeports pour trois navires anglois qui doivent transporter des Marchandises de France, en Angleterre sous une caution convenable. Le Sieur Fagan desireroit que les corsaires americains ne troublassent pas cette navigation protégée par sa Majesté. Je vous prie de vouloir bien lui...
J’ai reçu, Messieurs, la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’ecrire le 17 de ce mois. Je ne doutois pas que les reflexions que je vous proposois Sur la Necessité d’etablir pour les reprises faites en mer une parfaite reciprocité entre les deux nations ne vous parussent de toute Justice. Je Suis fâché que vous n’ayez pas entre les mains une Copie des loix des Etats unis relativement à...