Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Author="Le Roy, Jean-Baptiste" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Correspondent="Le Roy, Jean-Baptiste" AND Correspondent="Franklin, Benjamin"
sorted by: relevance

To Benjamin Franklin from Jean-Baptiste Le Roy, [23 May 1778]

From Jean-Baptiste Le Roy

ALS: American Philosophical Society

[May 23, 17782]

J’ai l’honneur de vous envoyer Monsieur et cher confrère le rapport du projet d’établissement de M. De la Blancherie Tel que nous nous proposons de le lire aujourd’hui à l’Académie. Et comme l’usage ainsi que je vous le mandois par ma lettre du mardy, qui a été perdue, est que tous les commissaires l’ayent lu avant qu’on en fasse lecture à l’Académie et que ceux qui ne peuvent être presens à cette lecture le signent pour marquer qu’ils l’approuvent, je vous l’envoye pour que vous ayez la bonté de remplir ces deux conditions qu’observent les commissaires absens dans ces rapports.

Me permettez vous Mon cher Docteur que je vous mene diner demain avec Mde. Le Roy un Physicien l’abbé le Noble que vous verrez peut être aujourd’hui et qui entend très bien ce qui regarde l’aimant, particulierement les aimans artificiels.3 Adieu Monsieur et cher confrère. Je me fais une fête d’avoir l’honneur de vous voir et de dîner avec vous demain car il y a bien Long-tems que je n’ai passé que des momens bien courts avec vous

Le Roy

P.S. Si vous trouvez l’observation de M. Inghenhausen sur la découverte de M. Priestley relativement au charbon vous me ferez plaisir de la donner à mon domestique avec le rapport signé.4 Je la lirai aujourd’hui à l’Académie. Adieu Mon Illustre confrère.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

2His letter of the 19th is above; BF must have mislaid rather than lost it. The meeting referred to here was that of Saturday, May 23, when the report, published above, was read.

3The abbé Le Noble, canon of Vernon-sur-Seine in Normandy, had no medical training but devoted himself for years to exploring the therapeutic uses of magnetism. He began his work in the 1760s, and on April 1, 1783, a report to the Société royale de médecine lauded his achievements: Charles-Louis-François Andry and Michel-Augustin Thouret, Rapport, sur les aimans présentés par M. l’abbé Le Noble . . . ([Paris, 1783]). See also Charles d’Eslon, Observations sur les deux rapports de MM. les commissaires . . . ([Paris, 1784]), p. 41.

4Doubtless the letter of which Ingenhousz’s abstract is above, May 12.

Index Entries