You
have
selected

  • Author

    • Le Roy, Jean-Baptiste
  • Recipient

    • Franklin, Benjamin
  • Correspondent

    • Le Roy, Jean-Baptiste
    • Franklin, Benjamin

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Le Roy, Jean-Baptiste" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Correspondent="Le Roy, Jean-Baptiste" AND Correspondent="Franklin, Benjamin"
Results 11-20 of 81 sorted by relevance
ALS : American Philosophical Society Au milieu de l’affliction où nous sommes mon Illustre Docteur je ne puis m’empêcher de vous faire souvenir de la promesse que vous nous avez faite de venir nous voir ici à Viry chez mon frère. Nous lui avons parlé de cette promesse il en a été ravi et il desire vivement que vous l’accomplissiez. Vous savez combien un ami comme vous peut adoucir les maux...
ALS : American Philosophical Society J’ai vu, mon Illustre Docteur, M. De Maillebois et comme vous lui avez donné le choix du Jour il a pris Jeudy prochain 20 de ce mois. Ainsi ce jour là nous aurons l’honneur de vous voir et de causer avec vous. Je m’ennuye d’étre privé depuis Si Long tems de ce plaisir et de cet Avantage. Recevez les Sinceres assurrances de tous les Sentimens d’attachement...
AL : American Philosophical Society Vous êtes prié d’assister au Convoy du fils de Mr. Le Roy qui sera Inhumé en la Paroisse Royale de Nôtre Dame de graces de Passy mercredy 16 7bre. 1778. a 8. heures du matin. Addressed: A Monsieur / Monsieur Franclin / A Passy. This was “le petit Basile” mentioned in XXVI , 158 and in our annotation to Mme. de Marcenay’s letter, Aug. 22.
ALS : American Philosophical Society Voila deux Jours mon Illustre Docteur, que je me propose d’aller vous faire mon compliment Sur L’heureux évenement de York, mais que cela m’est impossible. Demain, J’espere que Je serai plus heureux, et comme Mde Le Roy désire d’être de la partie, Mandez moi Je vous prie, Si vous voulez nous recevoir, et nous donner Un morceau à diner à tous les Deux. Je ne...
ALS : American Philosophical Society Pray be so good to lett me know whether or no you have received authentical News last Tuesday from america or any news at all talking of a battle between Genel. Washington and Genl. Howe. A Gentleman told me yesterday that a friend of his homme digne de foi told him that being at Passy two Days ago he was by you when you received News from america of a...
ALS : American Philosophical Society Je vous tourmente toujours mon Illustre Docteur mais c’est par contrecoup parcequ’on me tourmente aussi. Je vous ai demandé une lettre de recommandation pour un negociant de St. Brieuc M. De La Lande Robinot qui doit envoyer un vaisseau richement chargé en Amérique. Vous m’avez dit qu’il falloit que vous seussiez quelle sorte d’homme etoit ce négociant. Je...
ALS : American Philosophical Society Mon Illustre confrère j’ai l’honneur de vous prier de la part de M. le Comte de Maillebois à dîner chez lui mercredy prochain avec Monsieur votre petit fils et M. Adams. On dinera exactement à une heure précise pour avoir tout le temps de diner et d’aller ensuite à l’Académie de bonne heure. La maladie de Mde. La Duchesse de Luxembourg a empeché M. De...
AL : American Philosophical Society Tout le monde veut ici Mon Illustre Docteur que votre Excellence ait fait un discours au Roi et tout le monde me le demande et que je le traduise. Un mot un Seul mot mon Illustre confrere pour Savoir ce qui en est ou Si ce Sera pour Mardy Ou envoyez moi confiez le moi pour que je le traduise. Je ferai tous mes efforts pour y faire passer cet esprit de...
AL : American Philosophical Society I hope you wille excuse me if I do not accept of your good offer and go along with you to the Société de Médecine but I have so many thïngs to do before to morrow that I go to the academy that I have thought it best to stay here the afternoon but I hope nevertheless you will do us the honour to come and take a dish of tea with us at your return and we shall...
AL : American Philosophical Society M. Le Roy pays his best Compliments to Dr. Franklin and begs leave to ask him whether he has M. Burck’s Letter to the Sheriffs of Bristol wherein he maintains by very valuable arguments the Necessity of making Peace with the united Colonies. A Gentleman writes from England to Mde. Du Déffand That if She had read that letter She would no longer be of the...