You
have
selected

  • Author

    • Le Roy, Jean-Baptiste
  • Recipient

    • Franklin, Benjamin
  • Correspondent

    • Le Roy, Jean-Baptiste
    • Franklin, Benjamin

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Le Roy, Jean-Baptiste" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Correspondent="Le Roy, Jean-Baptiste" AND Correspondent="Franklin, Benjamin"
Results 1-30 of 79 sorted by editorial placement
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
ALS : American Philosophical Society J’ai oublié Monsieur, dans la lettre que j’ai donnée a M. L’abbe Taglieri, pour vous, de vous demander une grace; c’est de me faire le plaisir de m’envoyer par la première occasion, que vous pourrez trouver, une petite provision de feuilles d’apalachine , dont j’ai mis un echantillon dans ce petit pacquet. C’est pour une de mes parentes, qui, sachant que...
ALS : American Philosophical Society Il y a des Siecles que je n’ai eu de vos nouvelles Monsieur cependant vous savez combien elles m’intéressent. J’attends avec impatience le moment de nos fêtes pour le mariage de M. Le Dauphin parceque jespere bien qu’elles nous ameneront des Anglois et qu’il y en aura quelques uns qui m’apporteront quelques lettres de vous. Vous ne doutez pas du plaisir que...
ALS : American Philosophical Society Je demande Monsieur à tous les Anglois que Je vois de vos nouvelles. Je vis dernierement M. Ingelhausen qui me fit grand plaisir en me disant que vous vous portiez toujours bien ainsi que M. le Chevalier Pringle et je vous assurre que je m’entretins de vous deux avec lui avec une grande joie. Mais dites moi mon cher Docteur Est ce que depuis un an il ne...
ALS : American Philosophical Society J’aurois repondu plutot Monsieur et cher confrère, à la lettre que vous m’avez fait l honneur de m’écrire; si je n’avois voulu vous parler de celle que vous m’avez fait remettre, par LAbbé Morellet, pour M. Le Duc de la Vrillière. J’ai conçu, par là, que vous desiriez que je la remisse en main propre à ce Ministre, et ce n’est que depuis quelques Jours, que...
AL : American Philosophical Society Vous vous plaigniez de moi Monsieur et cher confrere comme je me plaignois de vous. Nos lettres se sont croisées car Jespere bien que vous avez reçu un Exemplaire de mon memoire sur les barres métalliques &c. que je vous ai envoyé dans le mois de mars. Cependant par vos plaintes obligeantes sur mon silence je crains fort que vous n’ayez pas reçu une lettre...
ALS : American Philosophical Society Je me proposois tous ces Jours cy de vous écrire Monsieur et cher confrère pour vous rendre compte d’un mémoire que j’ai lu à notre rentrée publique sur la forme des conducteurs de la Foudre ou des Gardes-Tonnerre mais malgré moi cela ne m’a pas été possible. Cependant Je crois que M. Dubourg vous en aura écrit. Deux choses m’ont déterminé à cette Lecture...
ALS : American Philosophical Society Je n’ai reçu Monsieur et cher confrère votre lettre et le Pacquet que vous avez bien voulu m’envoyer qu’il y a quelque temps et alors J’etois un peu malade de m’être trop echauffé à travailler cet automne. Je me porte beaucoup mieux actuellement et je profite de l’Occasion de M. Wildman pour vous écrire un petit mot. Je ne doute pas que le Parlement mieux...
Copy: Massachusetts Historical Society; copy: National Archives Les occasions de vous assurer de mes sentiments invariables pour vous Monsieur et cher confrere, me sont toujour infiniment pretieuses. Je profite en consequence et avec empressement du depart de M. le chevalier de Preudhomme de Borre pour avoir l’honneur de vous ecrire et pour vous dire combien j’aÿ eté enchanté d’apprendre qu’au...
J’envoy savoir Mon cher Docteur des nouvelles de votre rhume. Hier au soir je voulus vous aller voir je ne pus trouver de voiture à cause du froid. J’espere que M. Deane va mieux. Vous savez combien je vous suis sincèrement attaché pour la vie. J’ai lu hier un mémoire qu’on vous destine mais l’auteur a dans ce moment la goutte cruellement. Les vuës de ce mémoire me paroissent bien bonnes....
AL : American Philosophical Society M. Le Roy pays his best Compliments to Dr. Franklin and begs leave to ask him whether he has M. Burck’s Letter to the Sheriffs of Bristol wherein he maintains by very valuable arguments the Necessity of making Peace with the united Colonies. A Gentleman writes from England to Mde. Du Déffand That if She had read that letter She would no longer be of the...
ALS : American Philosophical Society Voici mon Illustre Docteur le catalogue des graines demandées et que vous m’avez promis de vouloir bien faire passer à Philadelphie. J’ai bien du regret de n’avoir pu avoir l’honneur de vous voir dans notre court sejour ici ce Lundy. Recevez mille sincères assurrances de tous les sentimens d’attachement que je vous ai voués pour la vie. This is a covering...
ALS : American Philosophical Society This letter and Le Roy’s next one, which we believe was written the following day, are the first from his new lodgings in the Rue de Seine. The second one is obviously in 1777; hence our dating of the two, on the assumption that they both relate to the same dinner party. Here he is sure when it is but unsure who is invited; a day later he has learned from...
ALS : American Philosophical Society Your grandson M. Franklin told me Yesterday as I was coming from Paris That you were so good to invite The whole family to dinner for next friday, Me. LeRoy I and the little Basil. But as M. Franklin seemed to me not very certain of the Day I sent my man to ask you whether Your Dinner is really for friday and not for Thursday because as I go to morrow to...
AL : American Philosophical Society This note was preceded by two other letters from him, neither of which deserves to be printed in full. They are undated, but show the order in which they were written. The earlier is in French and in the third person; it puts forward the names of three men for service in the American army. The first is M. de Beaussancourt, about whom Le Roy spoke to Deane a...
ALS : American Philosophical Society Pray be so good to lett me know whether or no you have received authentical News last Tuesday from america or any news at all talking of a battle between Genel. Washington and Genl. Howe. A Gentleman told me yesterday that a friend of his homme digne de foi told him that being at Passy two Days ago he was by you when you received News from america of a...
ALS : American Philosophical Society Voulez vous bien mon cher Docteur que je vous fasse demander s’il ne vous est pas resté des papiers du manuscrit de M. le Comte de Lacepede sur l’Electricité car je n’ai trouvé parmi ces papiers que le 3 le 4m et le 9 mémoire et selon la table il y doit en avoir 1 2–5, 6, 7, 8–10, 11, 12, 13, 14, 15. Recevez mille et mille complimens. Addressed: a Monsieur...
AL : American Philosophical Society Il faut Mon illustre confrère que je vous importune encore il fait un temps si terrible que je ne puis vous aller voir. C’est un usage dans L’Académie que quand il arrive quelque chose d’agréable à un academicien comme d’être nommé à un nouvel employ à une nouvelle dignité L’académie lui députe plusieurs de ses membres pour lui faire compliment sur cette...
AL : American Philosophical Society J’ai appris Mon Illustre confrère que M. Adams est arrivé la nuit du Mercredy au Jeudy, au moins à ce que l’on m’a dit, et pour ne pas vous importuner trop tôt j’ai eu la discrétion de ne pas vous envoyer demander les bonnes nouvelles qu’il a apportées mais je ne puis y tenir. Permettez donc que je vous prie de vouloir bien me les mander et que je me...
ALS : American Philosophical Society Vous savez mon illustre confrère le jugement des Messrs. De Queissat et qu’il ne leur reste d’autre parti à prendre que de passer dans un service étranger. S’ils sont coupables de trop de vivacité ils ont d’un autre côté la réputation d’être d’excellens officiers et en cette qualité je vois la plupart des meilleurs militaires de ce pays cy s’intéresser...
ALS : American Philosophical Society Mon Illustre confrère j’ai l’honneur de vous prier de la part de M. le Comte de Maillebois à dîner chez lui mercredy prochain avec Monsieur votre petit fils et M. Adams. On dinera exactement à une heure précise pour avoir tout le temps de diner et d’aller ensuite à l’Académie de bonne heure. La maladie de Mde. La Duchesse de Luxembourg a empeché M. De...
AL : American Philosophical Society Voulez vous bien mon Illustre Docteur que je vous demande deux choses dans ce billet, dans l’impossibilité ou j’ai été de vous les demander tous ces Jours cy que je comptois vous aller voir. La premiere ce que vous dites de la dedicace du Tableau de l’histoire de la Hollande aux treize etats Unis et si vous consentez que l’Auteur la mette à la tete de cet...
ALS : American Philosophical Society Mon Illustre confrère on fera demain mercredy à l’Académie le rapport du projet d’Etablissement de M. De La Blancherie. J’espere que vous n’avez pas oublié que vous êtes un des commissaires nommés pour en rendre compte à la compagnie. Vos collègues commissaires sont M. De Lalande M. De Condorcet et votre serviteur. Or il est d’usage que les Commissaires...
ALS : American Philosophical Society J’ai l’honneur de vous envoyer Monsieur et cher confrère le rapport du projet d’établissement de M. De la Blancherie Tel que nous nous proposons de le lire aujourd’hui à l’Académie. Et comme l’usage ainsi que je vous le mandois par ma lettre du mardy, qui a été perdue, est que tous les commissaires l’ayent lu avant qu’on en fasse lecture à l’Académie et que...
ALS : American Philosophical Society On m’a instamment prie de vous demander si vous pourriez donner des lettres pour des personnes de connoissance à la Caroline à l’honnête Négociant dont j’ai l’honneur de vous envoyer la lettre. De graces ne m’oubliez pas et par vous ou par Monsieur Williams faites moi savoir la reponse que je dois rendre à ce négociant P.S. Il demande en même temps si vous...
AL : American Philosophical Society Mess. Kossakowsky et Strestsky gentilshommes Polonnois qui vous remettront ce billet mon Illustre Docteur nous donnent à diner à Mde. Le Roy et à moi Jeudy prochain avec plusieurs académiciens. M. Strestsky nous fera voir ses curieuses experiences sur l’air inflammable dont j’ai eu l’honneur de vous parler. Vous devriez être de la partie et ces Mess. le...
ALS : American Philosophical Society Messieurs Les Députés du Congrès sont instamment pries de tirer d’inquiétude un Pere et une Mere qui sont dans les plus vives allarmes sur leur fils, dont ils n’ont, depuis très longtems, aucunes nouvelles. Ce jeune homme qui est fils unique est capitaine d’artillerie au service des Etats unis. Il s’appelle Ganot . Son Père est Lieutenant Colonel...
ALS : American Philosophical Society Je vous tourmente toujours mon Illustre Docteur mais c’est par contrecoup parcequ’on me tourmente aussi. Je vous ai demandé une lettre de recommandation pour un negociant de St. Brieuc M. De La Lande Robinot qui doit envoyer un vaisseau richement chargé en Amérique. Vous m’avez dit qu’il falloit que vous seussiez quelle sorte d’homme etoit ce négociant. Je...
AL : American Philosophical Society I send you Dr. Forster’s Observations made during a voyage round the World and I have marked the page wherein he explains the formation of Those Ilands I spoke to you of and That are hardly higher than high water mark. I have marked equally The page wherein he speaks of that curious observation They made aboard a ship at Tahity where they saw the fire...
AL : American Philosophical Society M. Le Roy est bien fâché de s’en aller à Paris sans avoir eu l’honneur de voir Monsieur Franklin depuis son retour. Il a envoyé hier deux fois chez lui pour aller lui gagner une partie d’échecs mais toutes ces deux fois là il n’y étoit pas. Il lui fait demander s’il a recu des nouvelles de M. D’Estaing. II lui renouvelle les assurrances sincères de tout son...
AL : American Philosophical Society Vous êtes prié d’assister au Convoy du fils de Mr. Le Roy qui sera Inhumé en la Paroisse Royale de Nôtre Dame de graces de Passy mercredy 16 7bre. 1778. a 8. heures du matin. Addressed: A Monsieur / Monsieur Franclin / A Passy. This was “le petit Basile” mentioned in XXVI , 158 and in our annotation to Mme. de Marcenay’s letter, Aug. 22.