Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Author="Houdetot, Elisabeth-Françoise-Sophie de La Live de Bellegarde, comtesse d’" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Period="Confederation Period" AND Period="Confederation Period" AND Correspondent="Franklin, Benjamin"
sorted by: author

To Benjamin Franklin from the Comtesse d’Houdetot, 6 September 1783

From the Comtesse d’Houdetot

LS: American Philosophical Society

Le 6. 7bre. 1783

J’implore Mon Cher Docteur Votre protection pour un Malheureux Matelot attaché au Service D’un Batiment americain Et que des Circonstances Malheureuses Et la Difficulté De s’Expliquer font Detenir injustement Dans une prison Cruelle je Gemis pour mon paÿs qu’il Soit possible qu’il y ait Des Malheureux de Ce Genre mais Enfin sauvons Celuy Cy Si nous Le pouvons. C’est L’honêste st. Jean De Crevecœur mon Ameriquain qui me L’a adressé avec une Lettre tres pathetique Et Les informations que j’ay L’honneur De Vous Envoyer5 il Sagit de luy procurer la Liberté Et les moyens De Retourner a L’Orient ou il pourra s’Embarquer; il faut pour Cela que Vous ayéz La Bonté D’Ecrire un Mot a L’intendant De Caen6 pour Reclamer Cet homme Et quant aux frais pour le mettre En Etât de Retourner a Lorient ou il trouvera Des Ressources s’il n’y a pas De fonds Destinés a Cela par Vos Concitoyens, nôtre Charité y supléera, je n’ay point oublié Ce que les Dames Anglaises ont fait pour les Matelots français Et je Seray De plus fort aise De Rendre a Ma Chere Amerique un homme qui Est dit-on Encore En Etat De la Servir. Dailleurs la Somme n’est pas forte Et ne Monterait qu’a dix Ecus. Il faudrait que Vous Eussiés la Bonté De M’Envoyer Vôtre Lettre pour L’intendant De Caen Lieu De la Detention De Cet homme je me Charge De L’Envoyer Et D’En avoir Reponse. Je Vois avec plaisir s’aprocher Mon Cher Docteur Le tems De La petite Course que Vous M’avés fait Esperer a Sanois ou je Retourne Enfin Le Vingt Deux De Ce Mois sy Vous pouviés y Venir avec Monsieur Vôtre petit fils Dans L’Espace Du Vingt quatre au trante il fait Encore un assés Beau tems pour que la Campagne Vous offre quelques Agréemens Et Vous scavés Mon Cher Docteur Combien Vôtre presence me Rend heureuse. Recevés Les assurances De ma tendre Veneration Et De mon immuable attachement

La Ctesse D’HOUDETOT

Je Vous prie D’Envoyer Votre Reponse Chez Moy a paris

Notation: La Cesse d’Houdetot 6 7bre. 1783.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

5The enclosure, now separated from the present letter, was Louis Le Févre des Mars to Crèvecœur, Sept. 1, 1783, written from Caen, and bearing notes by Crèvecœur clarifying some of the names (APS). It concerns the Irishman John Hammon, who was serving on the American vessel McClenachan, commanded by Capt. Houston and second captain Connoly, when the vessel was captured and the crew incarcerated in England: XXXVIII, 569–70. Hammon escaped to Le Havre. Because he had no money and no passport, could not name the prison he had been in, and did not understand a word of French, he was thrown in jail, then transferred to Caen for examination by a judge. At first he was considered an imbecile, but the judge decided, without due process, that he had to be a thief, and ordered him imprisoned. Le Févre des Mars, who had exhausted his own attempts to help the misérable, assures Crèvecœur that Hammon is well-spoken and seems honest. Moreover, he has friends at Lorient, and if he could be released and his travel expenses provided, he could find a berth home.

6Charles-François-Hyacinthe Esmangart (1736–1837): DBF. A month later, after the comtesse reminded him, BF complied with her request; that now-missing letter will be described in vol. 41.

Index Entries