Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Author="Kéralio, Agathon Guynement, chevalier de" AND Correspondent="Franklin, Benjamin" AND Correspondent="Kéralio, Agathon Guynement, chevalier de"
sorted by: date (descending)

To Benjamin Franklin from Kéralio, 7 August 1783

From Kéralio

ALS: American Philosophical Society

Paris, Le 7e. août, 1783.

Plaignés notre bonne Douairiere, mon respectable ami; elle part demain et n’a pu vous aller demander votre bénédiction; elle me charge de vous peindre tout le regret qu’elle a de vous quitter; mais comment y parvenir? Il est trop profond; il faudroit sentir comme elle pour le rendre: recevés de sa part les embrassements de L’amitié la plus tendre, et assurès mr. votre petit-fils de son attachement le plus Vrai. Elle part demain pour aller à Tugny en champagne où se fait la noce de son fils,7 et de là à Forbach ou elle à grand besoin d’arriver—après les peines, les soins et les embarras dont elle a été accablée en ce pays-ci.

Pour moi, mon respectable ami, je suis à vos pieds et j’y dépose l’hommage de la vénération que je vous dois: L’héroisme est sans doute la collection de toutes les vertus, et d’après cette définition, qui fut jamais plus héros que Vous? Vous étes et Vous serés toujours le mien. Continués vos Bontés à l’homme du monde qui se fera toujours gloire de Vous être le plus respectueusement et dévoué

Le CHR. De Keralio

Permettés que j’embrasse le plus tendrement m. votre petit-fils. Je me recommande à son souvenir et à Son amitié.

Savés vous que le vaisseau l’américa est arrivé à Brest. Les gens de l’art le trouvent d’une belle construction et d’un fini admirable.8 De jeunes francois ont dit que les ornements n’étoient pas de bon gout. Vous les reconnoissés.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

7On July 29 the duchesse de Deux-Ponts’ eldest son, Christian, married Adélaïde-Françoise-Léontine de Béthune (1761–1823): Bodinier, Dictionnaire, under Forbach des Deux-Ponts, Christian.

8This ship of the line was presented by Congress to France to replace a French ship of the line lost off Boston: XXXVIII, 70–1n. When surveyed in 1786 and found to be rotten, it was condemned to be broken up: Morison, Jones, p. 329.

Index Entries