You
have
selected

  • Correspondent

    • Deux-Ponts, Marianne Camasse …
    • Franklin, Benjamin

Author

Sort: Frequency / Alphabetical

Show: Top 3

Recipient

Sort: Frequency / Alphabetical

Show: Top 2

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Correspondent="Deux-Ponts, Marianne Camasse, comtesse de Forbach" AND Correspondent="Franklin, Benjamin"
Results 11-20 of 20 sorted by relevance
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
ALS : American Philosophical Society Je Vous envoye Mon cher amis de Nouvelle Lecture en Vous priant de me renvoyer Celle que je Vous ait Confiéz Si Vous Nen avéz plus besoin et en vous demandant toujours Le plus grand Secret Sur La Comunication que je Vous fait de Ces feuilles. Je revient de Versaille ous il Ni a rien de Nouveau du moin de Ma Connessance et ous je retournerez a La fin de La...
AL : American Philosophical Society Mr le prince de deuxponts desire Mon respectable amis d’avoir Lhoneur de faire Votre Connessance d’autant quil est charge de Vous parlér de La part des etats de baviere dun arrangement de Comerce, avec Les etats unis. Je Lui ait proposér de satisfaire Son desir en vous donnant a dinee avec Lui il sera Libre jeudis ous samedis. Voyéz, Mon charmant amis, Si...
ALS : American Philosophical Society Je vient vous proposer mon cher et respectable amis de faire demain au soir Vos paques avec moi mes enfants le pere Caillot Keralio fontenet &c &c. Nous N’auronts que gens qui vous Conviendronts, Nous boiront du thes Nous joueronts aux echecs, tandis que Notre jeunesse a La tette de la quelle sera votre bon, et aimable fils a ce que jespere fera le train je...
ALS : American Philosophical Society Mr delisle home tres honette tres Aimable et qui a Lhoneur de Vous conoitre mon respectable amis Mais qui Na pas encor eut Celui de diner chez Vous, sest Mis sous ma protection pour Venir Vous demander a diner aujourdhui, Comme il est tres Lies avec Nous et avec La pluspart de Vos amis jai penséz mon cher amis que Vous Ne desaprouveriez pas que je Vous...
ALS : American Philosophical Society Je fait demander a Monsieur francklin des Nouvelles de sa santes, ses ordres pour Lalemagne, et La Lorraine, et sil a recue Les Ciseaux que jai eut Lhoneur de Lui envoyér il y a quelques jour Addressed: a monsieur / Monsieur francklin / Ministre des etats unis / a La Cour de france / a passis She had sent the scissors mentioned in this letter on Sunday,...
ALS : American Philosophical Society Me Voici Mon respectable ami embasadeur de deux americains francois bien empresséz de Vous rendre homage chez Vous, Lun est Mon grand garçon et L’autre son Colonel en second, M le Comte de fersen ils Me chargent de Negogiér pour eux pres de vous la permission d’aller Vous demander a dinée jeudis ous Vendredis Vue quils reviennent ici Le samedis si Vous La...
L : American Philosophical Society Made. La Douairiere de Deux-ponts embrasse son digne ami de tout son cœur; elle est bien fachée de ne pouvoir lui donner du Thé demain Lundi: mais elle va à la comédie italienne, et mardi à versailles pour le reste de la semaine: afin de se dédommager d’une privation aussi Longue, elle renouvelle sa priere à son ami de lui donner un jour dans la semaine...
ALS : American Philosophical Society Me voila enfin dans ma chaumiere mon cher Monsieur franklin, ou il y a un siecle que je fait le projet d’avoir L’honeur de Vous ecrire, sans avoir jamais pu l’executter, des soins et des affaires indispensables, m’en ont ravis la Liberté. Mais je tient un Moment qui ne m’echappera pas, et que je n’employerois qu’a vous dire combien tendrement je vous aime...
D : American Philosophical Society La Douairiere du Duc de Deux ponts demande à Monsieur le docteur franclin son appui pour faire passer un de ses neveux en Amérique et lui obtenir un poste militaire dans l’armée de la République. Ce jeune homme nommé M. de fontevieux a une vocation décidée pour les armes et surtout pour le service des vaillants Americains. Parfaitement bien né du côté du...
Printed by Didot l’aîné (1783): Yale University Library, University of Pennsylvania Library, Library of Congress This undated poem and Kéralio’s letter of July 20 written on behalf of the duchesse de Deux-Ponts (below), concern the gift reproduced on the facing page: a walking stick topped with a gold pommel in the shape of a liberty cap. The duchesse sent it to replace the walking stick she...