You
have
selected

  • Author

    • Dumas, C. W. F.
  • Period

    • Confederation Period
  • Correspondent

    • Adams, John

Recipient

Sort: Frequency / Alphabetical

Show: Top 1

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Dumas, C. W. F." AND Period="Confederation Period" AND Correspondent="Adams, John"
Results 1-30 of 30 sorted by relevance
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
En vous acheminant les Lettres, &c. ci-jointes, j’ai le plaisir de pouvoir vous dire, qu’il s’agit en ce moment très-sérieusement à l’Assemblée d’Holl de. des mesures pour arriver à la conclusion d’un Traité avec la F ce. . Le Traité définitif de la pax, avec l’Angl e. a été signé à Paris le 20. Je suis avec les respects de ma famille joints au mien, De Votre Excellence / le très-humble &...
Permit me to answer briefly in poor English, your favour of the 11 th. inst. An Ideot, no.—à Lunatick, may be for what I know.— With me, and other plain people, the character is that of a bad man, near to become a Madman by disappointment. I am not misinformed, concerning the pretended principle and motive of a certain metaphysical Distinction. The nonsense I told you has been really alledged...
J’espere que les Lettres d’Amérique, que je vous ai acheminées il y a quelque temps, vous sont bien parvenues, & que leur contenu vous a été des plus agréable. J’ai lu dans le dernier London Chronicle du 26 Avril, un article de N. York du 3 e. Mars, partant “qu’il a plu au Congrès de nom̃er Mr. Adams son Ministre Plenipo: à Londres, & le Col. Smid, ci-devant Aide de Camp du Gen l. Washington,...
En réponse aux ordres dont vous m’avez honoré, conjointément avec Son Exc e. Mr. Jepherson, en date de Londres Août 5 e. , Nous avons vaqué tout de suite à la Commission en question. Mr. Short est occupé à rendre un compte à V V. E E. de ce qui a été fait & de ce qui reste à faire, auquel je suis persuadé d’avance que je n’aurai rien à ajouter, que l’assurance de ma juste sensibilité à la...
Com̃e le contenu de l’incluse ne m’a été confié que sous le Sceau du secret, vous voudrez bien, ainsi que Mess. vos Collegues, ne témoigner à personne, hollandois ou françois de l’avoir vu. Du reste, quand vous l’aurez cacheté, vous aurez la bonté de le faire acheminer par l’Orient sous couvert de Mr. Barclay. Mes respects S.v.p. à Mad e. Adams & à Mess. Franklin & Jepherson. Vous avez bien...
En adressant la présente à Votre Excellence, je dois vous prévenir, qu’il ne me sera ni permis, ni par conséquent possible de vous faire parvenir des Dépeches par la voie usitée. Cependant, com̃e je crois qu’il importe & convient à la Com̃ission autant qu’au Congrèsmême de voir le contenu de la plupart de ces Dépeches, je continuerai volontiers, si V. E. veut avoir la bonté de m’indiquer...
V. E. Verra par les copies ci-jointes, qu’il ne s’est agi que de rendre à ces Messieurs d’Amsterdam un service, qu’ils me demandoient instam̃ent, & auquel j’ai cru, & devois croire, ne pouvoir honnêtement me soustraire, quand même vous ne m’auriez pas recom̃andé le soin de vos Livres: ce qu’ils ignoroient quand ils m’écrivirent la premiere de ces Lettres. Je viens de recevoir l’honorée vôtre du...
Je dois réponse aux honorées vôtres des 1 er. & 10 du cour t. J’écris ce fois à Mr. Cerisier afin de savoir pourquoi l’insertion n’a pas encore été faite de la piece que j’ai envoyée il y a 12 à 15 jours à Mr. Luzac, & pour le presser de me renvoyer l’original & sa traduction imprimée, pour pouvoir vous retourner le tout selon vos ordres. J’ai fait grand plaisir Aux Amis, en leur lisant les...
L’Expéditeur à Rotterdam de nos Mess rs. d’Amsterdam, m’apprend qu’il a reçu les Passeports de L. H. P. que je lui avois envoyés pour vos effets; que le vaisseau qui en est chargé est déjà descendu la Riviere; & qu’il a envoyé Aux dits Sieurs les connoissemens & le suivi de tout. Je résume aujourd’hui les honorées vôtres du 3, 10 & 14 cour t. J’ai vu avec Intérêt & plaisir la relation que V....
Ma Lettre ne partira que demain, mais je l’écris ce matin pour la faire mettre à la poste, parce que je me propose, avant d’aller à Amsterdam, d’aller à Dort, entretenir notre Ami, non seulement sur la matiere de l’Emprunt, mais aussi, sur celle du Com̃erce entre les deux Rep., de la perfection duquel sur un plan en grand, j’ai obtenu depuis peu des notions importantes, que je lui...
La copie ci-jointe de la réponse de Mr. le Conseiller Fiscal de l’Amirauté van der Hoop, aux questions que j’avois proposées de la part de l’hon ble. Com̃ission par une note, étoit faite dès Samedi dernier; & je l’aurois envoyée Mardi à V. E. avec une Lettre pour le Congrès, très intéressante sur les affaires internes de cette Rep., si l’état de mon Epouse, déjà fort indisposée depuis...
J’ai reçu avec grand plaisir l’honorée vôtre du 3 Nov. & j’ai fait déjà usage de son contenu & dans une Lettre au Congrès, & auprès de ces Messieurs d’Amsterdam. Vous recevrez, Monsieur, incessam̃ent par le canal indiqué de Mr. C. Storer, the true history of a Madman. Au mois de 7br. dernier je reçus une Lettre de Mr. D. Humphreys, Secr y. to the Commission of the Am n. Min rs. Pl. , qui en...
Ma derniere du 14 e. étoit partie, lorsque celle de Mr. votre fils à mon Epouse nous apprit que vous avez été fort malade, &, heureusement, mieux à présent. Nous prenons la part que nous devons & à l’indisposition passée, & à votre convalescence, dont nous vous félicitons de grand coeur. Mrs. Matthieu Van Arp & Co: m’écrivent ce qui suit d’Amst. 15 e Oct. “Le Vaisseau Américain l’Elisabeth,...
Quoique malade depuis 8 jours, je fais cependant des efforts, non seulement pour vous acheminer l’incluse pour le Congrès dont le contenu Vous mettra au fait de la suite des affaires ici, mais aussi pour ré[ pon ]dre à votre faveur du 25 Août un peu plus en détail que je n’ai pu faire dans mes deux précédentes, la 1 e. sous couvert de Mr. Th s. Barclay, la suivante directement à V. E. selon...
J’ai le plaisir de remarquer, par l’honorée vôtre du 28 e. Nov., que nous avons pensé & écrit l’un a l’autre le même jour. Nous sentons & partageons sincerement la joie que vous aurez d’embrasser bien-tôt Mad e. Adams & vos chers Enfans, que nous supposons venir aussi. Mon Epouse, ainsi que ma fille, languit de lui rendre leurs devoirs; & la premiere s’empressera de lui remettre tous les...
Rien de nouveau ici depuis ma derniere. On attend la réponse de Vienne à celle de L. H. P. En attendant les antirépublicains ici, & les pusillanimes & indolens, font des Com̃entaires sur le dernier Mem e. de Mr. De B— r . Selon eux c’est une défaite de la part de la f ce. , pour ne pas dire tout cru. “Nous ne nous soucions pas de nous mêler de vos affaires; démêlez votre fusée com̃e vous...
Je me vois honoré des vôtres du 11, 18 & 29 May; Je sens l’incongruité qu’il y auroit à venir prendre congé sans Lettres de rappel, & j’ai soin de la faire sentir aussi à tous ceux qui m’en parlent. J’espere que Mr. Franklin conservera autant de vigueur de corps, qu’il en montre d’esprit en s’embarquant à 80 ans. Je serois bien aise que vous eussiez la bonté de me marquer la conduite que vous...
Autant nous avons été en peine de Vous savoir avec Madame en mer par la tempête qu’il faisoit, autant nous a réjoui la nouvelle de votre arrivée à Londres, laquelle écrite ici par Mr. De Lynde, me fut com̃uniquée en son temps par Mr. Fagel, avec qui j’eus occasion de m’entretenir de V. E. à l’hôtel de France, & qui m’a chargé de vous faire parvenir ses complimens. Mr. Jrujo, mon très cher ami,...
L’honorée vôtre du 22 Dec. m’étant bien parvenue, dans le temps justement où ces Messieurs de l’Amirauté ont quitté La Haie pour une vacance de 3 semaines, je n’ai pas laissé d’aller parler à l’un & à l’autre, & d’en obtenir qu’ils me donneroient à leur retour ici les éclaircissements requis, & notam̃ent copie des Traités de la Republique avec les Barbaresques. Dans cette attente, où je suis...
Je satisferai de mon mieux à votre desir dans l’honorée votre du 4 e. cour t. , concernant ce qui se passe sur les frontieres. Vous vous rappellerez d’abord, que l’Empereur avoit révoqué le Traité de Barriere. Selon ce Traité, qui n’a jamais été observé dans tous ses points ni d’un côté ni de l’autre, certains petits Territoires étoient cedés à la rep. près de ses Forts en Flandres en 1715 &...
En vain je donne la torture à mon esprit pour me former une idée de celui de l’Emp r. , & de son caractere. Tout ce que j’en comprends, est que cet Etre singulier, à force de vouloir devenir un roi des rois, & ressembler tout à la fois à Alexandre, à Charles XII, à Pierre I & à Frederic, est parvenu à ne ressembler à rien, pas même à lui même. Je sais de très-bonne part qu’il a un systeme &...
La besogne que vous trouverez, ci-joint, c’est à dire la copie & traduction d’une Résolution aussi importante, m’empeche encore de répondre cet ordinaire en détail à votre faveur du 25 du passé, com̃e je me l’etois proposé. Je crois qu’il importe autant que V. E. & Mess. vos Collegues voient cela en passant que le Congrès, pour votre governe. Mes respects à Auteuil & à Passy. Je suis avec...
Il y a longtemps que je me serois fait un devoir de vous écrire, si j’avois eu votre adresse, qu’on vient de m’apprendre de la part de Mr. Ridley. Je ne puis cependant entrer dans les mêmes détails, ni parler aussi clair, que lorsque vous êtes à Paris. Car si nous som̃es présentement bien avec la Tamise, ceux d’ici ne le sont pas encore tout-à-fait; & ils trouveroient mauvais, avec raison, que...
J’ai reçu la Lettre Ministerielle de N. York que V. E. a eu la bonté de m’acheminer. Je suis sensible com̃e je le dois à la part tout-à-fait obligeante que Vous daignez y prendre; & j’ai l’honneur de vous en transmettre ci-joint copie du contenu, ainsi que ma reponse à la dite Lettre, qu’après avoir lue V. E. voudra bien avoir la bonté de fermer & faire acheminer. V. E. verra le recours que je...
J’ai la satisfaction de pouvoir vous annoncer que tout est à peu près raccom̃odé. Je dis à peu près: car il faudra toujours écrire, le plutôt le mieux, à L. H. P. la Lettre en question, où vous leur exposerez le cas. La Résolution avoit passé hier, com̃e j’ai eu l’hoñeur de vous le mander. Mais com̃e la résomption devoit s’en faire aujourd’hui avant d’être arrêtée, on revint un peu à la...
Je continue de rendre compte à V. E., ainsi qu’au Congrès, que j’ai donné une seconde Déclaration pour servir de Lettre de mer portant,—“that Mr. Theod. Gallois, Ship-Brooker for the American trade at Amst. has sent to me and exhibited in Original, the legal Transport or Deed, passed in Oct. 28 th. before Mr. E. M. Dorper, public Notary of Holl. at Amst., by Mr. L. M. Graves for himself & for...
Depuis quelques jours mon Epouse, un peu mieux, me laisseroit sans peine pour elle, si l’extrême foiblesse qui lui reste, ne m’inquiettoit encore. Les projets sur la Baviere dérangés, paroissent avoir fait prendre le parti de vouloir s’en dédom̃ager aux dépens de la Rep., qui ne peut se rèsoudre à souscrire aux nouvelles propositions qu’on lui fait; & par conséquent je crains que nous n’ayions...
Depuis quelque temps, & plus les apparences de guerre se fortifient, plus je me trouve obséde, tant par des Americains que par des Hollandois, pour leur procurer des Lettres de mer Américaines. Il m’est aisé de me défaire de ces derniers, quoiqu’ils reviennent toujours à la charge, en leur disant que cela n’est pas en mon pouvoir, & en leur promettant d’en écrire à V. E. Mais il n’en est pas...
Mardi 19 au soir Leurs H. P. dépecherent un Exprès à Paris, avec l’acceptation unanime de la part des 7 provinces des points réservés en blanc dans le Traité défensif adopté de part & d’autre; & pouvoir à leurs plénipo: de signer ce Traité &c. J’attends l’adresse demandée à Londres, non seulement pour les Lettres que je pourrai écrire à V. E. par cette route, com̃e la plus sure dorénavant pour...
Je vous remercie de m’avoir mis à même de pouvoir répondre aux questions qu’on me fait sur votre retour ici; & je vous félicite de la nouvelle besogne dont vous êtes chargé. Quoiqu’elle doive être un peu longue, elle ne peut que vous être agréable par son importance, en occupant tout à la fois votre activité, votre intelligence & votre fermeté. Dans l’incertitude où vous êtes, Monsieur, si...