George Washington Papers
Documents filtered by: Author="Washington, George" AND Recipient="La Luzerne, Anne-César, chevalier de" AND Period="Confederation Period"
sorted by: author

Appendix IX: To La Luzerne, 17 May 1784

Appendix IX

To La Luzerne

Phila: May 17th 1784

Sir,

The Letter addressed by your Excellency to the President of the Society of the Cincinnati, and the Memorials referred to that Body, have been laid before the General Meeting.1

The Institution, as it is amended, admits into this Society “the late & present Ministers of his Most Xian Majesty to the United States; all the Generals & Colonels of Regiments and Legions of the Land Forces; all the Admirals and Captains of the Navy ranking as Colonels, who have co-operated with the Armies of the United States in their Exertions for Liberty;—&c.[”]

And, to testify to your Excellency, that it was the Intention of this Meeting to comprehend, in the Words “Captains of the Navy,” those Officers who had the Command of Squadrons and Frigates, and who did essential Service on the Coast of America, they have entred on their Proceedings an Explanatory Resolve, which includes also Monsieur de Tarlé, second in the French Army, & Colo: Lameth, who, notwithstanding the peculiarity of their Cases, the Society consider as evidently included in the Association. Signed in Genl Meetg

G. Washington P.G.

Df, DSoC.

1La Luzerne’s letter to GW, dated at Philadelphia, 6 May 1784 is in DSoC. The text of the letter, which was read on 17 May, is: “Messrs les Comtes de Grasse et d’Estaing m’ont mandé qu’ils ont eu l’honneur de Vous faire parvenir les voeux de Messrs les Officiers de la Marine du Roi pour être admis dans la Societé des Cincinnati. Ces Messieurs ont joint à leurs lettres des Memoires dans lesquels ils font valoir les services des Officiers pour lesquels ils desirent d’obtenir cette faveur: Je connois trop la justice de Votre Excellence et celle de Messrs les Delegués qui composent l’Assemblée pour croire qu’il soit nécéssaire de joindre mes sollicitations aux leurs.

“L’empressement des Marins françois à être admis dans la Societé des Cincinnati est bien naturel si Ton considere les principes d’honneur sur lesquels elle est fondée, ainsi que les vertus militaires et patriotiques qui distinguent les membres qui la composent.

“Les Amiraux qui ont commandé des flottes sur ce Continent demandent que les Capitaines de Vaisseau qui ont servi directement sous leurs ordres soient admis à porter la même decoration que Messrs les Officiers de terre du même grade, mais il est quelques Capitaines de fregatte qui n’ayant pas été employés dans de grandes Escadres ont cependant été très utiles à la cause commune, soit par les missions qu’ils ont remplies, soit par des combats qu’ils ont soutenus sur les cotes de 1’Amerique. Ces Officiers ayant eu ordre de leur Ministre de concerter avec moi leurs operations je crois que c’est à moi à rapeller leurs services. Je prens done la liberté d’adresser à Votre Excellence une notte qui les rappelle, en Vous suppliant de vouloir bien la recommander à l’attention du Committé chargé d’examiner les differens Memoires.

“J’ai aussi l’honneur de Vous recomander le chevalier de Lameth. Ses services Vous sont connus, il a été blessé très grievement au siege d’Yorck. Sa Majesté l’a recompensé en lui donnant le grade de Colonel, mais cette grace n’ayant eu lieu que deux mois aprés le siège il se trouveroît exclus de la Societé s’il n’y etoit admis par une grace particuliere. Ses blessures et son zele meritent quelque f aveur et j’ose I’attendre des bontés de Votre Excellence et de celles de Messrs les Delegués.

“Je prens aussi la liberté de Vous adresser un Memoire pour le Sieur de Tarlé, Intendant de l’Armée; il est dans une circonstance particuliere que je crois meriter quelque consideration.

“Je supplie Votre Excellence de recevoir les assurances des sentimens d’attachement et de respect, avec lesquels je suis Monsieur Votre tres humble et très obéissant Serviteur.”

Index Entries