You
have
selected

  • Author

    • Steuben, Baron von

Recipient

Sort: Frequency / Alphabetical

Show: Top 4

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Steuben, Baron von"
Results 1-10 of 17 sorted by author
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
De tout temps c’etait ma destiné de rencontrer ces Génies Extraordinaires qu’on Apelle Originaux de sorte que je ne suis pas surpris de me trouver en contact avec le Quaker Churchman. Ce Philosophe magnetisé m’a communiqué ses idées et ses Chimeres; Je m’interesse à sa curiosité de vouloir reconnaitre ce point magnetique, dont nous connaissons l’effêct depuis des Siecles, et dont nous ignorons...
Je Vous Evoie Mon Cher Ami à Cachet Volant, une Lettre a Mons: King, avec un Memoire du Marq: de Rouvray Concernant Les Emigrant de St: Domingo, et des autres isles françoises. Si Vous avez le Loisir de Le parcourrir Vous y trouverai peut etre quelques Idee pour nous débarrasser de ces malheurcaux étranger qui deviennent à Charge aux Etats Unies. Sans Vous importuner par ma Correspondence, je...
I have lately made a fresh application to Congress for a final settlement of my affairs on the ground of a contract made with that honorable body previous to my joining the American army. The particulars and the evidence of that contract are stated in a printed pamphlet a copy of which Mr. Hamilton informs me he has transmitted to your Excellency. I have been just informed that Congress intend...
[ Fishkill, New York, July 16, 1780. On July 23, 1780, Hamilton wrote to von Steuben : “I have received My Dear Baron your two letters of the 16th. and 18th.” Letter of July 16 not found. ]
Mon Bon Ami? J’apprens avec peine Votre indisposition je suis persuader que le manque d’Exercice en est la Cause principale, je Vous Conjure d’y porter le remede, donne Vous un petit bidet et trotter Vos huit ou dix miles tout les Matins, Vos courses a pied ne sont pas suffisant. Menagé cete Santé aussi chere a tant des personnes, et Aussi utile a cette tendre Demoiselle Collumbia. J’ai...
[ Philadelphia, December 6, 1778 . On December 19, 1778, Hamilton wrote to von Steuben : “I snatch a hasty moment My Dear Baron to acknowledge the receipt of yr. obliging favour of the 6th.” Letter not found .]
The flattering token of their regard with which the Mayor Recorder & Alderman of the metropolis of a state distinguished for its exertions in the late revolution have honored me, derives additional value from the characters of the respectable individuals who compose that body and from the very obliging manner in which it is conferred. The degree of my zeal for the common cause of America will...
Votre lettre du 1 mier me parvient hier. Vous n’aviez pas besoin mon cher Hamiton, des Excuses pour n’avoir repondue plutot a ma derniere; Votre silence même est Eloquant et je L’ai interpretté a la lettre. J’ai lue tout les absurditées qu’on a écrit au sujet des Absurditée qu’on a fait, et je me suis préscrit un silence inviolable, je regrette sincerement la honte et la disgrace des Armes...
Agrees mon Cher Ami, Les voeux sincere d’un Coeur qui vous aime et vous Estime. Le success de tout vos Operations fait ma Consolation dans ma Sollitude. Mais mon cher Hamilton que Vous dirai-je sur la Sensibilite que je ne Scauroit Etouffer quand je voi les Armes des Etats Unis, si respecté dans la Guerre contre une puissance formidable, Aujourdhui disgracie par des Cohortes des sauvages. Je...
Etant arrivé à la Providence J’ai appris que le nouveau Ministre de france etat sur son depart pour Philadelphia. Je me hatait de le trouver encore à Boston et j’ai remis le Revue des trouppes à Providence pour mon retour. J’arriva le 28 et hier j’ai vue Mr: de la Luzerne. Il se propose de partir d’ici Samedi ou dimanche prochain. Il prendrat sa route d’ ici a Springfield, Hartfort, New hawen,...