You
have
selected

  • Author

    • Reibelt, J. Phillipe

Recipient

Sort: Frequency / Alphabetical

Show: Top 1

Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Reibelt, J. Phillipe"
Results 51-100 of 116 sorted by relevance
Ayant a la Librairie une Gravure represent. frederic le grand, et une Carte Generale des Etats unis—dont je pense, qu’il Vous fera plaisir, de les voir, et, peût etre, même de les posseder—je les ai confiè aujourdhui au Stage.  Le prix de la Gravure est    15 Gourdes.  et celui de la Carte 6 Si vous n’aimez pas de les garder-je Vous prie de me les renvoyer par la même Voie-je n’en ai, que çe...
Mr. S. m’a repondu, qu’il lui repugnoit absolument, de prendre de Vous plus qu’on avoit offert, et qu’on auroit pû obtenir d’un autre. Je ne suis au reste plus compromis envers lui, parceque—par votre Lettre du 3 il voit clarement, de quoi il s’agit—et même, si je le serais encore, j’ai meritè une petite punition par la faute, d’avoir acceptè, sans Vous en avoir auparavant fait mon rapport,...
Encouragè par les Amateurs des Arts, qui ont concus l’ideè de la Lotterie cijointe, (et qui pretendent connaitre les Moeurs du pays) d’en presenter un Avertissement a Votre Excellence (les francais se proposent d’y inviter aussi Mr. et Mme. Turreau), je m’y prête quoique avec quelque repugnance—En Vous priant: 1) de ne pas le prendre en mauvaise Graçe, si çela ne seroit pas bien conforme au...
Un Pharmacien et Medecin—generalement instruit, digne d’etre recû en bonne Societè, parlant les trois principales langues vivantes, qui a quittè la rive gauche du Rhin par le même Motif que Moi, c’est a dire, puisque Nous prevoions L’Empire se mettre a la place de la Republique—et que j’ai amenè avec Moi en çe pays, a le projet, de fonder a CharlottesVille (pres Monticello) une pharmacie...
Vous n’avez, malgrè ma promesse, pas recu Plans des Jardins Anglais p. Mausa, et Idem p. Parkyns; la Cause en est, que de mon petit garcon et de mon domestique, lesquels ont portè entre autres les deux paquets sèparès le premier celui des Annales &c] de Filhol in 8°, et l’autre celui des Plans de Mausa &c in fol. a la poste, le dernier est glissè, et laisse tombe son paquet dans une Gosse...
En reponse de votre Billet du 13 je Vous prie, de ne pas prendre en disgrace si je Vous observe, que j’ai mis moi même le Cours de peinture p. Filhol en 12 Cahiers dans La Caisse ou etoient: lhistoire natur. des perroquets, Traite des Arbres et Arbustes &c p. Duhamel, Plans des Maisons de Paris, &c &c et que çet Ouvrage doit se trouver portè sur la Specification de la 1ère Caisse jointe a ma...
Je viens de finir la lecture des principaux nouv. Ouvrages francais & Allemans, qui traitent des Merinos, particul. de leur introduction &c en Espagne, et de la dans d’autres differentes parties de l’Europe. Les Gouvernemens eclairés en fait d’Economie politique, non Seulement au Sud, mais même au Nord—p. E. l’autriche, la Gr. Bretagne, la Prusse, la hollande, la Suede, le Danemarc, la Saxe,...
Je Vous ai—mon paternel Protecteur!—instruit—il y a quelques semaines de la triste situation, dans la quelle m’ont plongès les Coalisès de Mr. D. Clark, et Vous ai priè, de m’assister de la manière la plus prompte et efficace possible. Je suis avec ma famille portè au bord de l’Abime de la Misère la plus cruelle, dont je ne pourrois plus me relever, lorsque une fois on m’aura laissè y tomber....
Le Contenû gracieux de votre petite Lettre du 31 Dec.—qui m’a ete remise çe Matin—est la plus douce Consolation, qui me pouvoit arriver de toute ma Vie.   Jamais, bien Certainement, je ne fûs aussi sensible a la bienveillance d’un Gouvernement, que de çelle de Vous, le Seul Chef de peuple absolument philosophe, que j’ai rencontrè. Je ne pourrois partir d’ici, que dans 8 jours environs. J’ose...
Presumant si particulierement par Votre derniere demande de Buffon de la Jeunesse—(que Vous aÿez dans Votre famille des Dames et des jeunes Gens, qui Connaissent et apprennent le français—je l’ai crû de mon devoir, de faire remplir deux petites Caisses des Ouvrages Nouv. et bons de different sujet, partie en Stereotype papier ordinaire:—commun et fin, et de les remettre, port payè—au Stage a...
Venant d’apprendre, que le Congress Vous avoit remise la Nomination des Officiers de toute espece de l’armeè navale, nomament çelle des Officiers de Santè — Je me presente aujourdhui devant Vous, pour, si cela faire se peut, Vous demander une telle place pour un excellent sujet, de Trêves, du Departement de la Sarre—qui a achevè ses etudes et pris le Grade de Docteur a l’Universitè de Vienne,...
J’ai l’honneur de repondre a votre billet du 9, qui m’a ete remis hier soir— 1.) Je n’ai pas trouvè au Stage les objets, que Vous me renvoyez, savoir: la Gravure repres. fred. II.—le Manuel du Museum &c. et Aldini—Mais ils ariveront certainement. 2) Les Annales du Musèe des Arts p. Landon, que Vous avez pris, et çe Manuel du Museum—me paroissent deux Ouvrages differens—le dernier donnant la...
Conformement a Vos Ordres du 14——recus ce Matin il partira demain a Votre Adresse un paquet renfermant: Cents.  2 Exempl. Dict. de poche de Catineau, reliè a 190 Cents 380—  1 Fables de Lafontaine 2 vol in 18-brochè 64—  1 Contes—ditto 64. 5,08— Aux quels j’ai pris la Libertè d’ajouter:  le dernier Exemplaire—du Dict. de prononciation  de Tardy—reliè 195—
Mr. G. a de nouveau changè de projet relativ. au batiment pour Bordeaux—et ne compte maintenant pas d’y en envoyer avant plusieurs Mois. En ayant—en Consequence—parlè à Mr. Cristian Maÿer au sujet des Livres pour Vous et pour Moi, il m’a fait des reproches, de l’avoir presque privè de l honneur et du plaisir distinguè, d’executer cette Commission pour Vous, et m’a en même tems pressè, de Vous...
Je desire, comme j’ai deja eû l’occasion de Vous dire, ardement, de quitter ma carrière interimistique de Marchand des Livres, et de me retirer en Simple Cultivateur sur une petite terre. Je donne, d’apres ce, que j’ai vû, la preference aux environs de Charlotte’s Ville; mais je n’y connais personne de la quelle je pourrois attendre la bienveillance Cosmopolitique, de diriger un...
Les 6 planches cijointes donnent les Chaines des principales Montagnes en Suisse.— Enlumineès et encadreès je les ai vû faire le plus bel effet dans les Cabinets les plus distinguès.— Elles sortent de ma petite bibliotheque privèe, et sont rares a trouver en Europe. Il y a longtems, que je me permois, de prendre la libertè, de Vous les presenter.— J’ose en ce moment paroitre devant Vous avec...
Permettez—de Vous rappeller l’Affaire, pour laquelle j’etois adressè a Vous par le Gen. Kosciuszko il y a 2½ Ans,—de Vous dire, que le Colonel Armstrong n’a pas repondu du tout a votre invitation au Sujet de la Patente originale , qui est dans ses Mains—et de Vous prier, de vouloir bien lui ecrire iterativement, a çe qu’il remestte enfin cette Patente en Vos mains, desquelles je serois alors...
Ayant rencontré parmi mes Gravures particuliéres deux d’un Genre, que je pense de Votre Gout—j’ose Vous les presenter çi joint. Daignez les accepter-comme une humble Offrande d’un homme, dont les principes republicains invariables jusqu’ici—commencoient a le former theoretiqument aux Universités de l’autre Cotè de la , lorsque Vous de çe Coté ci travailliez practiquement a l’etablissement de...
Vos ordres du 9 ne m’etant parvenus, que hier Soir—je m’empresse de Vous en accuser la reception, et de Vous faire parvenir en Consequence:  Romae Ichnographia—4 feuilles in folio Cents.  et 4 partes Orbis Vet. Polyglotta in fol 50— aux quelles je prend la Libertè d’ajouter: 10— C.  Le plan de Leipsic-Capitale de la Literrature Germanique 10.  L’atlas Complet du Ancièn Monde de Cellarius—50....
Je suis encore ici, non pas pour attendre votre resolution sur le rapport, que Mr. le Gouverneur se proposoit de Vous faire, car elle me trouveroit bien a Natchitoches aussi—au reste il paroit y avoir renoncè, il ne m’en parle plus — Mais je suis ici parceque d’apres les informations les plus exactes que Mr. le Gouverneur a prises, il n’y a pas (voici l’expression elle même) even a stable...
Mr. Guestier à recû une grande Quantitè d’excellens Vins de Bordeaux— Mr. C. Mayer—m’engage de Vous en envoyer le prix Courant, et de Vous offrir en meme tems—puisque je dois partir, ses services , si Vous desirez d’en acheter quelques uns. Agreez—Je Vous prie—toujours avec la même Grace, les plus sinceres et les plus profonds homages de Votre Admirateur DLC : Papers of Thomas Jefferson. Prix...
Je viens d’apprendre dans une societè des Espagnols, qui par la Chaleur de la Conversation ont oubliès, que je me trouvois parmi eux—tous des hommes de la premiere distinction, que le Gouverneur Folke a Pensacola est fermement resolû de ne jamais executer les ordres de sa Cour pour la remise des Florides aux Etats Unis, a moins, que cette Cour en obtienne en echange la rive droite du...
Quoique absolument nul dans çette partie du Monde Vous me permettrez de Vous dire, que je me reunis du fond de mon Coeur au Nombre de çeux, qui se rejouissent de votre réélection a la Chef Magistrature des Etats unis, et qui desirent, que pour le bien de l’humanitè de l’Univers Vous puissiez a jamais y prendre Siège. Pour Vous persuader que ces sentimens derivent d’une source pure, et que—dans...
J’ai l’honneur de Vous presenter—çijoint—la liste des Livres, que Vous m’avez demandès en ma cidevant Qualitè de Libraire, que je ne pouvois pas Vous envoyer de suite, pour les quels j’avois donc ecrits a Paris—et que je Vous propose maintenant de Vous faire venir de Bordeaux avec d’autres pour Moi et mes Amis pour les fraix d’importation seulement. Je Vous prie, de vouloir bien la repasser a...
Le Gouverneur vient de me dire, qu’il Vous a ecrit par le dernier Courrier, pour savoir, si—nommè: Agent de la Factorie Indienne a Natchitoches—je serais chargè seulement de la partie comerciale, ou de celle Civile et politique aussi? J’ose Vous presenter quelques Observations a çe sujet: Je me sousmets volontiers à tout ce, que Vous voudriez ordonner la dessus, bien persuadè, que Vous ne...
J’ai l’honneur, de repondre a votre Lettre de hier, que j’ecrirais incessament a la Maison a Paris pour l’Ouvrage de Buffon, tel, que Vous le desirez; je Vous prie seulement, de vouloir bien indiquer a çet effet par le premier Courier le Genre de reliure, dans lequel est mis le Commencement, que Vous avez, afin, que çela devienne egal. Presumant, qu’il Vous fera plaisir, de parcourir les deux...
Permettez—qu’en Qualitè d’amateurs practiques de l’Agriculture—je Vous presente la Question, si Vous n’avez jamais Cultivè le petit Maïs d’Italie , nommè: Quarantino (Zea Mays I. var. præcox, humïlis) qui donne sur 40,000 pieds [GRAPHIC IN MANUSCRIPT] depuis le Mois de Mars 4 recoltes, chaque à 8000 lb.—mes. francaise—qui’on a—il y a 5 Ans, commencè de Cultiver en Suisse avec le même Succes...
J’ai—Venerable Chef des hommes eclairès! en route pour les Natchitoches—recû, par un express du Gouv. Clairborne— Votre Lettre du 3 fevr., par la quelle Vous Vous donnez la peine de m’anoncer Vous même, que et pourquoi le Secret. de la Guerre a voulu mon remplacement, et que et pourquoi Vous avez dû y consentir. Je n’ai pas meritè çette disgraçe— Les rapports du brave General Wilkinson Vous en...
Il ne me reste—d’apres l’observation tres juste, que Mr. Randolph—vient de me faire relat. a ma demande pour la Caution—il ne me reste—comme je Vous ai dit dans ma derniere, d’autre Moyen, que d’executer le bound a la Nouvelle Orleans. Je m’embarquerais donc dans cette intention sur un batiment, qui va partir dans peu des jours—et Vous prie—de me donner, si cela se peut, une petite Lettre pour...
Le dernier Exemplaire, qui me restoit, des Plans des Maisons de Paris —n’a certainement pú être mieux placès que dans Votre bibliothéque. Je n’en ai plus, mais j’en attends et j’aurois l’honneur de Vous en envoyer 2 Exempl. aussitot, que je les aurai recûs. J’ai encore un Exemplaire de l’histoire naturelle de la Montagne de S. Pierre & par Faujas &c.—N’en pourriez Vous pas en disp oser ? Je...
De la, que Vous m’avez renvoyè en hyver la grande Gravure de Berlin dans le Style Monarchique et Guerrier, dela je ne puis point conclure encore, que Vous n’aimez pas non plus celui Champêtre de l’aimable Gessner—j’ose même en tirer une Consequence Contraire—et c’est dans cette supposition, au moins pas impropre—que je prend la libertè, de Vous presenter cijoint en humble offrande un Exemple...
Il est de mon devoir, de Vous accuser sans retard la reception de Votre Assignation de 138,24 C. et de Vous en presenter mes remercimens. Votre Compte est certainement tres exact, exceptè, que la Continuation des Annales du Museè &c p. Landon (Tomes 3, 4. et 5) n’y est pas compris. Je souhaite du fond de mon Coeur, que le Voyage, que Vous allez faire a votre retraite momentaneè philosophique a...
Vous avez—Mon Protecteur!—encore une place a donner ici, qui me conviendroit, parcequ’elle me dispenseroit de la dure necessitè, de retourner aux Monarchies en Europe—ç’est çelle de Rec evoir —du produit de la Vente des terres du Congres dans le District orient. de çe territoire— Accordez moi, si Vous n’avez pas un autre plan, et pour fixer mon Sort aussi vite que possible, la Graçe, de me la...
J’ai l’honneur, de Vous avertir, que j’ai pris la Libertè, de Vous adresser par le Schooner Polly & Sally d’Alexandrie une petite Caisse contenant les Livres specifiès, cijoint—dans la supposition, que leur examen Vous fera passer quelques moments agreablement, et que—peûtetre—Quelques uns Vous Conviendroient, pour Vous—pour votre famille, et pour la bibliotheque des Departemens d’etat. C’est...
Lorsque j’habitois Baltimore, Vous m’avez chargè de Vous procurer des Graines ou plantes d’Estragon— Je n’ai pas pû en trouver nul part. j’en ai demandè d’Europe, je l’ai recu le printems passè, je l’ai plantè, mais il a tout peris. Pour m’en dedomager, je viens de le trouver indigène ici dans le bois—j’en ai ramassè des Graines—et je le plaisir de Vous en presenter çijoint Peut être Vous...
Un des çeux—a qui Worckman avoit—il y’a 2 ans confiè le plan de Burr—Brognier de Clouet vient me dire, que les Burristes avoient repris leur projet, qu’on lui avoit fait nouvellement des propositions, et qu’on l’avoit invitè a une Conference— Il m’a engagè d’en informer le Gen. Wilkinson— Supposant Le General en route d’apres des Lettres que plusieurs veulent avoir recus de lui içi—je prefere...
Je Suppose ma Lettre du 12 Dec. reponse a la Votre du 28 Oct. dans Vos Venerables mains et continue de me donner la Consolation de Vous ecrire. Les mesures recentes du Congres, les plus propres sous tout point de Vüe—me mettent hors d’etat non seulement d’aller en Europe et de revenir avec des nouvelles resources, mais aussi—puisque chacun restreint ses depenses,—d’executer mon projet,...
Je viens d’etre avertis par un Ami de Paris, que la Maison L. S. & C.—à—trouveè une Occasion de se defaire de son fond en Classiques Anglais, qui etoit le but principal de l’etablissement d’ici. C’est sans doute une Manoeuvre des Libraires de Londres, et ce, qu’ils avoient de mieux a faire, pour rester plus longtems en possession exclusive de vendre a çe pays. Devant maintenant—d’apres tout...
J’ai recu Vos ordres du 21 du passè, et payè Mr. Guestier, qui Vous offre toutes sortes de fruits Confis de France. Je Vous prie, de mettre le çijoint portrait fidel de Pierre le Grand dans un Livre de votre bibliotheque, qui parle de lui. L’aimant en question a-t-il augmentè de pris ? Il m’interesse bien de savoir cela. Les deux petits extraits d’un Journal Allemand Vous dissiperont un...
Ayant appris, que Vous avez un petit fils, qui possede toute Votre affection paternelle, qui sans doute etudie, ou etudiéra notre langue Commune, celle Latine—je Vous prie, de vouloir bien accepter pour lui, et lui offrir de ma part—le Virgile çijoint sortant de ma bibliotheque particul. Comme Vous ne m’avez pas indiquè le domicile des Messieurs Divers et Randolph, dont parle Votre graçieux...
Ç’est—encouragè par une Confiance respectueuse sans bornes, dont je suis penetrè pour Vous—comme le Philosophe et le Republicain practic le plus distinguè—particulierement depuis mon heureux sejour a Monticello, que j’ose Vous presenter çijoint—des informations qui concernent mon individu, en Vous protestant, que je n’y ai d’autre vüe, que la Consolation, de Vous savoir au fait de tout çe, qui...
J’ai par çelle çi l’honneur de repondre a la Votre du 12, qui m’est parvenue hier midi. 1) Mr. Du Catel, un de mes Connaissançes particuliéres, m’a dit, çes jours çi d’avoir offert a l’Auctionaire pour le Grand buste en question (il y en a encore 2 petits) au Nom, je ne sais pas du Ministre ou Consul de sa Majestè Imper. de France, supposant, que personne d’autre jamais n’en voudroit, 25...
1) Il y a ici un Francais, nommè de Latullaye, cidevant officier de la Marine, grand Amateur et Connaisseur pratique en fait de Botanique, qui—ne voulant pas rentrer en France, quoique y ayant sauvè une partie de sa fortune, et ne voulant pas faire le Commerce en çe pays çi—cultive pour avoir une occupation utile un Jardin, au quel il tient en même tems pour son Amusement une tèrre renferment...
Mr. La Tullaÿe m’a envoyè la petite boïte cijointe—remplie des semences rares—pour vous la faire parvenir. D’apres çe, que Vous m’avez dit du travail de Bossler a la Nouvelle Carte de la Virginie de Mr. Madison—Je Vous prierais, de lui confier, a son tems, l’execution des Cartes, planches &c qui feront partie du Voÿage du Capt. Lewis. je m’interesse pour lui, parceque je l’ai—pour ainsi dire,...
Je m’empresse—de Vous accuser la reception de Votre Lettre du 25 avec incluses—qu’on vient de me remettre—de Vous en presenter mes remercimens respectueux, et de Vous annoncer, que j’ai deja hier—(sur une invitation de Mr. Wagner recue avanthier.) envoyè a Mr. le Secretaire d’Etat Madison l’atlas faisant partie du Tableau de l’Espagne modern par Bourgoing. Je Vous prie, de vouloir bien agreer...
Les Perroquets sont arrivès—mais mon epouse a etè tant facheè contre eux, de çe, qu’ils n’ont pas Les se faire recevoir, que les a echangèe avec Moi pour l’exemplaire in Quarto. J’ai eû le plaisir, de faire la Connaissance de Mr. Short, qu’il m’a dit, que Vous avez eû la bontè, de lui parler de Moi. Sans doute, que la petite incluse—Vous interesse. Je Vous prie d’agréer mes tres profonds...
Il y a quelques jours, que le Representant du Canton d’Opelousas Nouvellement elû— Un Americain, un Ami de Workmann, un Advocat, un homme sans Moralitè et sans proprietè—a proposè a la Chambre des Representans a un Comitè secret, d’adresser au Congress une petition tendante a obtenir la punition Criminelle du Gen. Wilkinson— Cette proposition a etè—appuyeè par l’Orateur Watkins, adoptee, et...
Je dois supposer dans Vos mains respectables—le paquet renfermant les oeuvres de Corneille, Moliére, Racine, Barthelemy &c parceque, l’expeditionaire du Stage (qui me paroit de quelque sortes que ce soit, un peu derangè—car c’est le seul, avec lequel Il faut toujour discuter) n’ayant absolument pas voulû le prendre, j’ai invité le Directeur de la poste, qui est tres complaisant, de le faire...
Je suis encore ici, parceque je ne sais point, ou mettre le premier pas. Au moment, ou, d’apres les promesses, qu’on m’avoit faites de tous cotès, je devois me croire en possession des Moÿens necessaires pour me porter avec une famille de 5 personnes, que j’avois engageè, sur ma petite ferme en Virginie—on m’ecrit, par les Courriers de hier et d’avanthier—l’un de 2500 G. qu’un evenement...
Votre affirmative du 10, est—en çe qu’elle me donne la Certitude de la Confiance du Premier des Republicains—la plus douce satisfaction et Consolation, que je n’ai jamais eprouveè. Les Mots—pour Vous exprimer les sentimens, dont je fus penetrè a sa lecture—me manqueroient même dans la langue, que je possede entierement. Çe poste—a Natchitoches—me convient sans doute sous tous les rapports,...