You
have
selected

  • Author

    • Dumas, Charles William …
  • Recipient

    • Jefferson, Thomas
  • Period

    • Confederation Period

Dates From

Dates To

Search help
Documents filtered by: Author="Dumas, Charles William Frederick" AND Recipient="Jefferson, Thomas" AND Period="Confederation Period"
Results 1-10 of 79 sorted by editorial placement
  • |<
  • <<
  • <
  • Page 1
  • >
  • >>
  • >|
J’ai bien reçu la Lettre dont Votre Excellence a bien voulu me favoriser en date du 20 du passé. Je me sens très redevable à S. E. M. Adams, de m’avoir introduit à l’honneur de votre correspondance: il ne pouvoit me donner une plus grande marque d’amitié. J’ai écrit à Amsterdam, pour m’informer du sejour actuel du Col. Senf, afin de pouvoir lui faire parvenir surement la Lettre qui est pour...
The Hague, 10 May 1785 . Mr. Koopman, a young man of Utrecht, has consulted him about settling as a planter in Georgia or South Carolina; Dumas has promised in turn to consult TJ on the matter and requests TJ’s advice and an early reply to the questions enclosed. Sends compliments on TJ’s appointment to succeed Franklin and asks TJ’s address. RC ( DLC ); 1 p.; in French; at head of text: “à...
Honoré de la vôtre du 20 May, j’ai fait part à Mr. Koopman de ce qui le regarde, et que je ne puis rien de plus à son service, que de le munir, quand il partira, d’une Lettre de recommandation auprès du Gouvernement de l’Etat où il jugera à propos de s’établir. Mon nom à la Haie est assez connu, surtout au Bureau de la Poste, pour que mes Lettres me soient rendues exactement, quand il n’y...
Persuadé que Votre Excellence sera bien aise de connoître le contenu de l’incluse, je la lui adresse ouverte, avec priere de vouloir bien, après l’avoir lue, la cacheter et l’expédier par le Paquebot qui partira ce mois de L’Orient. Je regrette de ne pouvoir y entrer dans les mêmes détails que dans mes Dépeches qui vont directement de ce pays. Mais j’ai dû proraettre de ne point les exposer...
En réponse aux ordres dont vous m’aves honoré, conjointément avec son Exce. Mr. Adams en date de Londres Aout 5, nous avons vaqué tout de suite à la Commission en question. Mr. Short est occupé à rendre un compte à Vos Excellences de ce qui a éte fait et de ce qui reste à faire, auquel je suis persuadé d’avance que je n’aurai rien à ajouter, que l’assurance de ma juste sensibilité à la...
Quoiqu’il me fût plus commode de tirer immédiatement sur Messrs. Wm. & Jn. Willink, Nic. & Jb. van Staphorst, le modique salaire provisionnel, de 225 Louis d’or annuels, qui m’est alloué en attendant que le Congrès, selon des promesses souvent réitérées, veuille enfin me faire un meilleur sort; cependant, comme je l’ai toujours tiré sur la Légation Américaine à Paris, j’ai cru, de peur de...
En confirmant à Votre Excellence ma Lettre du 28 7bre. que Messrs. Nic. & Jb. van Staphorst vous auront acheminée, et sur laquelle j’espere que Votre Excellence voudra bien me faire prompte et favorable réponse, celle-ci est pour prendre la Liberté de vous adresser, Monsieur, l’incluse pour notre Ami le Colonel Senf, avec prière de vouloir bien la lui remettre. Elle en contient une pour S. E....
Un ami respectable m’avoit promis de se charger de mes Lettres et de vous les remettre: mais comme son départ ne pourra avoir lieu que dans la huitaine, parce qu’il sera porteur de la ratification du Traité d’Alliance, qui ne peut être prête plutôt, je prends le parti de la poste, dans l’espérance que les incluses pourront partir encore ce mois-ci par le paquebot de l’Orient avec les Dépeches...
J’ai l’honneur d’envoyer ci-joint à Votre Excellence les Copies d’un Acte du Congrès, d’une Lettre du Secretaire pour les Affaires Etrangères des Et. Unis, et de celle de Mr. Adams, qui a eu la bonté de m’acheminer le tout. J’y joins une Dépeche en réponse à S. E. Mr. Jay , que Votre Excellence voudra bien prendre la peine de lire, de la cacheter ensuite et de l’acheminer à sa destination....
Je me réfere, Monsieur, à ma dernière du 27. Votre Excellence verra dans l’incluse les trois pieces secrettes promises. Après les avoir lues, il lui plaira refermer la Dépeche, pour la cacheter et acheminer. Soit dit une fois pour toutes, pour toutes celles que votre Excellence recevra ainsi ouvertes de ma part. Celle-ci vous parviendra par un exprès de Mr. l’Ambassadeur et de nos Amis ici,...