Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Recipient="American Commissioners" AND Recipient="Franklin, Benjamin" AND Period="Revolutionary War"
sorted by: date (descending)

——— Taverne Demont Dhiver to the American Commissioners, 22 February 1779

——— Taverne Demont Dhiver4 to the American Commissioners

ALS: American Philosophical Society

Dunkerque le 22. fevrier 1779

Messeigneurs

J’ay l’honneur de me rappeller a votre souvenir n’ayant jamais perdu de vuë celui d’être utiles à vos concitoyens, et favorisés de la recommandation que vous avez donnée aux capitaines Marchent et arould, tous deux de Boston, addressés à M. M. Poreau, Mackenzie et Compe.5 je me prette à les employer dans mon armement actuel, qui sera d’un Brigantin de 14 canons de 4 lb. sous le nom du comte de Maurepas pret a partir dans peu,6 comme j’ai à coeur, Messeigneurs, de protéger ces Sujets, vous étant attachés, je vous prie de leur addresser, sous mon enveloppe deux Commissions, tant pour cette armement que pour un second, ces Personnes desirant avoir des commissions nationalles et venant du Congrés. Comme je ferai la soumission, que vous éxigerez pour ce, ainsi que je ferai pour une française, je crois ne devoir point leurs refuser cette demande, persuadé que vous n’y recontrerez aucun obstacle.

Je suis avec le plus profond Respect, Messeigneurs Votre très humble et très obéissant serviteur

Taverne Demont Dhiver
bourgmaitre De Dunkerque

Docteur francklin, adam et Lee. Ministres plenipotentiaires

Notations in different hands: Taverne Demont Dyvet Feb. 22. 79 / ansd. in the negative

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

4Listed as the one of the principal merchants of Dunkirk in the Almanach des marchands, p. 193, where his name is spelled Taverne de mont d’Hiver.

5Marchant and Arnold appear in the former’s letter of Feb. 5. A recommendation for them to Poreau, Mackenzie & Cie. is surprising, as the firm had been involved the previous summer in an unsuccessful privateering venture and an acrimonious dispute with Francis Coffyn, the American agent at Dunkirk: XXVI, 672n, 693–4; XXVII, 60–1, 63–4, 69–70.

6The Maurepas (presumably the same ship) had cruised during 1778 with indifferent results, due in part to the poor quality of her crew: Henri Malo, Les derniers Corsaires: Dunkerque (1715–1815) (Paris, 1925), pp. 134–6.

Index Entries