Benjamin Franklin Papers
Documents filtered by: Author="Dumas, Charles-Guillaume-Frédéric"
sorted by: date (descending)

To Benjamin Franklin from Dumas, 14 March 1783

From Dumas

ALS: Library of Congress; AL (draft): Algemeen Rijksarchief

Lahaie 14e. Mars 1783.

Monsieur,

J’ai reçu des mains de Mrs Wheelock la Lettre dont il vous a plu m’honorer;7 avec la juste sensibilité que j’aurai toujours pour toutes les marques que vous voulez bien me donner de votre précieux souvenir. Il y a effectivement trop longtemps que nous ne nous étions donné signe de vie, & que nous n’avons qu’indirectement des nouvelles l’un de l’autre: car vous avez eu sans doute connoissance de l’une ou l’autre des fréquentes Lettres que j’ai écrites officiellement à Mr. Adams touchant les affaires de ce pays. Cette correspondance, celle de l’Amérique, & l’interne de ces provinces, avec des maladies presque continues depuis 3 mois, m’ont absorbé depuis bien du temps.

Mrs. Wheelock ont suivi mes conseils ici & à Leide, & s’en sont trouvés bien. Je les leur ai donnés pour Amsterdam aussi; & j’attends qu’ils m’apprennent quelque chose de leurs succès, pour lesquels il y avoit bonne apparence quand nous nous sommes quittés à Leide, jusqu’où je les avois accompagnés. En attendant je leur ai préparé d’autres succès ailleurs, mais qui dependent de celui qu’ils auront à Amsterdam.

J’ai vu avec plaisir la description d’une Médaille, que, selon les Gazettes, vous avez fait frapper, Monsieur, à Paris: l’Enfant Hercule étouffant des Serpens;8 & je serois bien aise de pouvoir m’en procurer une par occasion. J’espere d’apprendre surtout, que Vous êtes entierement rétabli, & à même de pouvoir jouir des fruits de la paix si glorieuse pour les Etats-Unis. Puisse-t-elle leur être aussi salutaire, qu’elle fait honneur aux Plénipotentiaires qui l’ont conclue. On m’a fait confidence de quelques changemens imprévus au département des affaires étrangeres à Philadelphie;9 comme aussi du Ministre qui ira à Londres de la part des Etats-Unis.1 Je ne serois pas faché de savoir ce qui en est: mais crainte de montrer une curiosité peut-être indiscrete, j’aime mieux réprimer la mienne.

Je suis avec le respectueux attachement qui vous est voué pour toujours, Monsieur, De V. Exce. le très humble & très obéissant serviteur

Dumas

A Son Exce. Mr. Franklin Min. Plenipo: des E.U.

Addressed: Grand / à Son Excellence / Monsieur B. Franklin, Esqr. / Ministre Plenipo: des Etats / Unis, / Passy./.

[Note numbering follows the Franklin Papers source.]

7Above, Feb. 17.

8Dumas must have seen the article about the Libertas Americana medal in the March 11 Gaz. de Leyde, sup., which focused on the side portraying the infant Hercules; see the headnote to Franklin and Morellet’s “Explanation of a Medal,” [c. May 5]. The first newspaper to carry the story seems to have been the Gaz. des Deux-Ponts, which published an imperfect description of the design on March 4; a second article, which resembled the one in the Gaz. de Leyde, appeared on March 11: Lester C. Olson, Benjamin Franklin’s Vision of American Community: a Study in Rhetorical Iconology (Columbia, S.C., 2004), pp. 158–9.

9Apparently a reference to Livingston’s impending resignation (for which see XXXVIII, 405–6n).

1Negotiations for a commercial treaty were conducted in Paris, however. A minister to the court of St. James’s was not selected until Feb. 24, 1785, when JA was chosen: JCC, XXVIII, 98.

Index Entries